Clicky

Ce ransomware réclame des nudes à la place de bitcoins

La MalwareHunterTeam a repéré un nouveau ransomware assez étrange. Contrairement à la plupart de ses camarades, ce dernier ne réclame pas des bitcoins… mais des nudes. Bizarre, vous avez dit bizarre ?

Les ransomwares, ou rançongiciel en bon français, ne sont pas tout à fait des virus comme les autres. Contrairement à la plupart de leurs camarades, ils n’ont en effet pas pour unique but de provoquer le plantage de nos ordinateurs ou même de nos terminaux nomades.

nRansom

Non, ces programmes ont surtout pour but de remplir les poches de leurs créateurs par le biais d’un système de rançon plutôt bien pensé.

Les ransomwares, de plus en plus à la mode

Lorsqu’un ransomware infecte un ordinateur, il va en effet commencer par chiffrer les documents et les fichiers présents sur ses différents supports de stockage en utilisant une clé unique détenue par ses créateurs.

Une fois cette étape terminée, il affichera à l’écran un message avertissant l’utilisateur du blocage de ses données.

Si ce dernier souhaite retrouver un accès à ses précieux documents, il devra donc effectuer un paiement aux hackers en s’appuyant le plus souvent sur une cryptomonnaie. Le procédé est plutôt simple et il peut rapporter gros puisque le montant de ces rançons atteint généralement plusieurs centaines de dollars.

Conséquence directe, le nombre de ransomware a littéralement explosé au fil des années et on dénombre actuellement des milliers de programmes malveillants fonctionnant sur ce principe.

Comme évoqué un peu plus haut, la MalwareHunterTeam est tombée sur un nouvel outil de ce type en effectuant des recherches en ligne, un outil assez différent de ses camarades.

Un ransomware qui en a après vos nudes

nRansom fonctionne apparemment de la même manière et il a ainsi pour but ultime de bloquer l’accès à la machine infectée et aux documents stockés dessus. Toutefois, il diffère des autres ransomwares par la rançon demandée. Contrairement aux autres programmes de ce type, il ne s’intéresse en effet pas à notre porte-monnaie virtuel et il préfère ainsi se focaliser sur nos nudes.

Pour récupérer l’accès à sa machine, l’utilisateur devra ainsi envoyer à une adresse électronique donnée dix photos dénudées le mettant en scène. Ensuite, les hackers s’engagent à lui envoyer la clé de déchiffrement après avoir vérifié son identité.

Bien sûr, lorsque la MalwareHunterTeam a publié cette capture sur son compte Twitter, beaucoup ont cru à une simple plaisanterie. Il faut dire aussi que l’aspect de l’écran de verrouillage n’aide pas particulièrement puisqu’il se compose d’une mosaïque présentant le personnage Thomas, du dessin animé « Thomas et ses amis ».

Le tout agrémenté d’un magnifique « Fuck You », bien entendu.

Toutefois, le programme malveillant semble avoir une certaine légitimité dans ce sens ou le fichier portant l’infection est classé comme malveillant par plusieurs moteurs antiviraux. En outre, plusieurs internautes ont déclaré avoir été touchés par ce malware depuis le début de la semaine.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.