Clicky

Ce site bizarre vous met dans la peau d’un voyeur

Internet a pas mal évolué au fil des années et il s’est même littéralement transformé avec l’émergence des réseaux sociaux. Désormais, nous passons plus de temps à commenter nos faits et gestes qu’à vivre nos expériences et c’est précisément ce que Jonathan Harris dénonce avec le Network Effect. Et vous savez quoi ? Le bougre ne va pas vous laisser indemne.

Le Network Effect n’est définitivement pas un site d’actualités et ce n’est pas non plus un réseau social, ni même un service web ultra branché. En réalité, il s’agit davantage d’une expérience numérique interactive.

Network Effect : image 1

Une des nombreuses séquences du Network Effect.

L’idée est assez simple à la base car il s’agit de mettre l’internaute dans la peau d’un être omniscient.

Network Effect place l’internaute dans la peau d’un être totalement omniscient

Qu’est ce que ça veut dire ? Tout simplement qu’il va pouvoir s’immiscer dans la vie de milliers de personnes en quelques clics et assister ainsi à tous les événements marquants (ou pas) de leur quotidien.

Enfin, pas complètement non plus puisque le site s’appuie essentiellement sur des contenus vidéos hébergés sur différentes plateformes pour nous faire vivre cette expérience.

Bon, ce n’est pas complètement clair alors le mieux, c’est sans doute d’expliquer le fonctionnement de l’expérience.

Lorsque vous arrivez sur la page d’accueil de Network Effect, le service va vous proposer de lancer l’expérience pour une durée limitée calculée en fonction de l’espérance de vie moyenne des individus vivant dans votre pays. Jolie entrée en matière, non ?

Network Effect : image 3 Network Effect : image 2

Au commencement était le Verbe

Ensuite, vous n’aurez plus qu’à cliquer sur le bouton pour vous présenter face à une page présentant une vidéo. Tout en haut, vous trouverez un bandeau regroupant différents verbes et il suffira de cliquer sur le terme de votre choix pour afficher des contenus relatifs. Si vous allez chercher « shower » par exemple, alors vous verrez des gens en train de se doucher.

Chaque séquence dure une ou deux secondes et on saute ainsi de vidéos en vidéos. A tout moment, on peut repartir vers le bandeau pour aller chercher un autre verbe et d’autres contenus.

En plus, vous pouvez aussi cliquer sur les boutons présents en bas de la page pour obtenir des informations complémentaires sur les contenus que vous visionnez. Grâce à ce système, vous saurez même quels sont les verbes les plus populaires, et les adjectifs les plus fréquemment associés.

Mais comment ça marche en fait ? Jonathan Harris et Greg Hochmuth ont développé une technologie capable d’extraire quelques secondes d’une vidéo en fonction de l’action mise en scène et c’est ce qui leur a permis de créer cette base de données.

J’ai passé huit minutes devant Network Effect hier et c’est assez amusant parce que cette expérience m’a beaucoup fait penser à Black Mirror.

Mots-clés insolitensfyweb

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • « Network Effect is designed for a high-performance browser.
    Please revisit using Google Chrome. »

    Euh, bah non, au revoir.
    Et Firefox va être content d’apprendre que ce n’est pas un navigateur de haute performance.

    • Fait intéressant, j’ai réussi à la faire marcher sous IE en changeant le User Agent mais sur Chrome, impossible de le faire marcher….