Ce technicien a créé une connexion haut débit avec de la ficelle mouillée

Un technicien spécialisé dans les réseaux a eu l’idée ingénieuse de se servir d’une ficelle trempée pour établir une connexion internet haut débit. Alors qu’actuellement la Federal Communications Commission, plus connue sous le sigle FCC, œuvre à amoindrir les protections sur la neutralité de l’usage du net, les citoyens américains s’affairent à trouver un autre moyen de se fournir un accès internet que via les ISP ou FAI.

Jusqu’à présent, tous les câbles réseau reliant à internet appartiennent à des fournisseurs d’accès internet et leur remplacement par des câbles appartenant à la communauté est une opération compliquée et très onéreuse.

Ficelle

Face à la situation, un technicien informatique a réfléchi à une alternative et il s’est donc lancé dans cette étonnante expérience.

Une ficelle trempée dans de l’eau salée

À l’origine, cette idée était une plaisanterie très répandue dans le secteur de l’informatique, mais apparemment, un technicien l’a pris au sérieux et a brillamment réussi à établir une connexion en utilisant des produits relativement communs.

Le technicien en question travaille pour le fournisseur d’accès internet Andrews & Arnold, situé au Royaume-Uni et il s’appelle Adrian Kennard.

Il faut savoir que le terme « haut débit » est un terme générique pour qualifier une connexion à haute vitesse. Toutefois, il existe plusieurs types de connectivité à large bande tels que l’Asymmetric Digital Subscriber Line (ADSL) ou les connexions à fibre optique.

Généralement, ces connexions à large bande s’établissent sur des fils fabriqués avec une substance conductrice à l’instar du cuivre. Cependant, le technicien de chez Andrews & Arnold a utilisé une ficelle trempée dans de l’eau salée, procurant une meilleure conductivité que l’eau douce, et connectée à des pinces crocodiles pour avoir une connexion internet.

Une vitesse de connexion de 3,5 mégabits par seconde

Le blog de Kennard a rapporté que la connexion établie avec la chaîne humide a permis d’obtenir une vitesse de téléchargement de 3,5 mégabits par seconde. La vitesse moyenne de connexion aux États-Unis est de 26 mégabits par seconde. Néanmoins, force est de constater que ce débit est assez impressionnant au regard du matériel utilisé.

Ce n’est pas la première fois qu’un individu crée de nouvelles manières d’obtenir une connexion internet. Mis à part ce technicien d’Andrews & Arnold, certains étudiants ont également réussi à établir une vitesse de connexion de 100 mégabits par seconde en utilisant des barbelés.

Ce procédé montre cependant que les objets les plus communs peuvent aussi s’avérer surprenants lorsqu’ils sont bien utilisés.

Mots-clés insolite