CensorCheap, combattons ensemble la censure sur internet

Je me souviens d’un temps où Internet était encore une terre de libertés. Sans règles, sans lois. Ce n’était pas parfait, bien sûr, car il y avait des dérives, mais nous nous sentions libres et nous avions tout un monde à explorer. Depuis, les choses ont changé. Les différentes instances mondiales et nationales se sont emparées de la toile, certains ont même opté pour une censure froide et implacable. Oui et justement, CensorCheap est un projet de base de données collaborative dédiée à la censure sur Internet. Un projet qui risque malheureusement de devenir de plus en plus utile.

Imaginé et réalisé par Paul Da Silva (que vous pouvez retrouver sur Twitter), CensorCheap est un projet ambitieux qui a pour objectif de dresser une carte complète de la censure sur Internet. Le projet est actuellement décliné en deux éléments. D’un côté, nous trouvons un site web dont le seul objectif est de présenter les données glanées sur la Toile et d’afficher la liste des différents sites bloqués dans chaque pays. De l’autre, nous trouvons une extension (pour Firefox seulement à l’heure où j’écris ces lignes) dont le rôle sera d’accompagner l’internaute et de repérer les éventuels sites pouvant être victimes de censure.

Notons que CensorCheap ne requière aucune action particulière de la part de l’utilisateur. Fonctionnant en fond de tâche dans le navigateur, il est totalement silencieux et se contente de repérer les erreurs que l’internaute rencontrera au fil des jours, des semaines, des années. Dès qu’une erreur est repérée, l’extension se contentera ainsi d’envoyer l’adresse du site en question au serveur du projet. CensorCheap comparera alors l’adresse à celles renvoyées par les autres utilisateurs et l’ajoutera éventuellement à la liste des sites bloqués.

On aurait préféré pouvoir s’en passer, bien sûr, mais CensorCheap n’en reste pas moins un projet important que nous ne pouvons que soutenir.

En ce qui me concerne, j’attends donc l’extension pour Chrome / Chromium.

Bravo Paul.

Crédits Photo



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Google+ Local : découvrez et partagez des adresses avec vos amis

    Google+ Local : découvrez et partagez des adresses avec vos amis

    Google vient tout juste de déployer une nouvelle fonctionnalités sur son réseau social : Google+ Local. Derrière ce nom plutôt énigmatique se cache en réalité un outil simple, intéressant et qui consiste tout simplement à permettre aux internautes de découvrir et de partager des adresses avec leurs amis. Un bon moyen de découvrir de nouveaux restaurants ou même de se renseigner sur une région avant d’y partir en vacances. Surtout que si l’outil est directement intégré sur Google+, on peut également en profiter par l’intermédiaire d’une application mobile disponible sur Google Android. Google+ Local :…

  • La RATP passe (un peu) à l'open data et libère le plan du métro

    La RATP passe (un peu) à l’open data et libère le plan du métro

    Jusqu’à présent, la RATP gardait jalousement la main sur ses données, refusant de les partager avec qui que ce soit. Cela vient tout juste de changer, la régie a effectivement décidé de faire un pas vers l’open data en libérant ses plans. Concrètement, cela veut donc dire que n’importe qui pourra les réutiliser, nous devrions donc rapidement voir fleurir un certain nombre de services et d’applications exploitant ces informations. Une bonne chose, même si les horaires ne font malheureusement pas partie du lot. Pour le moment, du moins. Qu’est ce que l’open data ? Tout…

  • INDECT, encore pire que ACTA, SOPA, PIPA, LOPPSI ou HADOPI

    INDECT, encore pire que ACTA, SOPA, PIPA, LOPPSI ou HADOPI

    Il faut bien l’avouer, depuis quelques années, nos gouvernements semblent vouloir tout faire pour réduire nos libertés individuelles. Et c’est ainsi que les traités, textes de loi et autres amendements liberticides se succèdent joyeusement dans une cacophonie grossière, insultante et haineuse. Alors même que nous venons de nous débarrasser d’ACTA, c’est donc un nouveau projet qui commence à faire parler de lui : INDECT. Un projet bien plus dangereux et bien plus inquiétant que tous les autres. Oui et forcément, encore une fois, aucun média ne daigne en parler… Chers amis, si vous êtes amateurs…


  • http://morgan.jerabek.fr/ Morgan

    Belle initiative :) Va y avoir du boulot et on a du chemin à faire pour la liberté mais c’est une histoire d’habitude si on suit l’histoire de nos civilisations ;)

  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -