Le CERN aurait ouvert la porte des enfers, selon des complotistes religieux

Le CERN se retrouve une fois de plus dans le collimateur des complotistes religieux de Christian Truther. Ils accusent en effet l’institution d’avoir ouvert la porte des enfers en cherchant à étudier la matière noire. D’après eux, ces expériences risquent de provoquer le chaos dans le monde.

Le CERN est né à la fin des années 40, et donc quelques années après la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Louis de Broglie avait profité d’une conférence européenne pour lancer l’idée de créer un laboratoire scientifique à l’échelle européenne.

Porte des enfers

D’après des conspirationnistes, le CERN aurait ouvert la porte des enfers.

L’idée a fait son chemin et l’UNESCO a rapidement décidé de soutenir le projet. Onze gouvernements ont donné leur accord et ils lui ont ainsi donné naissance. Ils ont été depuis rejoints par une dizaine de nations supplémentaires.

Le CERN, un laboratoire pas comme les autres

Le CERN a mené de nombreuses expériences à travers les années. Il a notamment participé à la création du web et il a aussi mené de nombreuses études dans le domaine de la physique.

L’expérience Alpha est la dernière en date et elle a permis aux chercheurs de l’organisation de mesurer pour la première fois le spectre optique d’atomes d’antihydrogène. Pour ce faire, ces derniers ont été isolés dans un cylindre vide à travers lequel a été projeté un laser.

L’expérience a laissé apparaître une raie spectrale dans un de ces atomes et elle a donc permis aux scientifiques de comparer le spectre de lumière de la matière et de l’antimatière.

Si le CERN s’intéresse autant à l’antimatière, ce n’est pas par hasard puisque cette dernière constitue à l’heure actuelle un des plus grands mystères de la physique. L’Univers semble en effet se composer uniquement de matière et cela ne correspond pas aux modèles établis en matière de physique des particules puisque le Big Bang est censé avoir libéré autant de matière que d’antimatière.

Jusqu’à présent, les physiciens n’ont pas été en mesure d’expliquer la nature de ce déséquilibre et c’est précisément ce qui a poussé l’institut à mener cette expérience.

Comprendre l’antimatière, c’est comprendre l’Univers et la manière dont il s’est formé.

Les conspirationnistes accusent le CERN de « construire le royaume de l’Antéchrist »

Tout le monde n’est cependant pas de cet avis. Le site conspirationniste Christian Truther l’a d’ailleurs fait savoir, par le biais d’une tribune signée de la main d’une certaine Émilie.

Dans son article, elle accuse en effet le CERN de manipuler des énergies dangereuses, des énergies appartenant au domaine du spirituel. D’après elle, l’antimatière se trouve en effet à l’opposé de la matière et elle n’est donc pas de l’ordre du physique, du tangible. Pour elle, elle représente donc le spirituel, sur le plan religieux.

Elle n’en reste pas là, car elle explique aussi que l’antimatière est insaisissable et chaotique. Chercher à la posséder et à l’étudier, c’est donc mettre en danger notre monde.

Pourquoi ? Tout simplement parce que l’antimatière serait une particule chargée diaboliquement et extraite de « la fosse », une particule capable de semer le chaos et la destruction dans l’ensemble de l’univers.

La fin de l’article est encore plus vibrante. Émilie déclare en effet que le CERN est en train de construire le royaume de l’Antéchrist et que ces expériences finiront par provoquer l’apparition de l’enfer sur terre.

Comme si l’enfer avait attendu le CERN pour se répandre sur le monde.

Il faut tout de même signaler que ce n’est pas la première fois que le laboratoire européen est attaqué. L’été dernier, des conspirationnistes l’avaient effectivement accusé d’avoir ouvert une porte donnant sur un autre monde.

Crédits Image

Mots-clés cerninsolite