Clicky

[CES 2018] Wink Bar : le guidon connecté français fait fureur

Vous êtes un roi du dérailleur, mais votre sens de l’orientation laisse clairement à désirer ? Eh bien figurez-vous qu’une jeune entreprise française a potentiellement ce qu’il vous faut pour combler ces petites lacunes de navigation. Velco est en effet l’une des 300 start-ups frenchies qui ont fait le déplacement jusqu’à Las Vegas, et elle propose un dispositif à la fois peu commun et novateur : un guidon de vélo connecté.

Baptisé Wink Bar, ce dernier dispose notamment d’un système de guidage permettant au cycliste perdu de (re)trouver sa route grâce à deux barres de LEDs (dont la luminosité atteint les 224 lumens) disposées de part et d’autre du guidon. Connectées au smartphone ces dernières émettront des signaux lumineux indiquant la direction à suivre (un flash côté droit indiquera par exemple qu’il faut prendre la prochaine à droite).

La start-up française Velco n’est pas venue les mains vides à Las Vegas. Elle a emmené dans ses valises une certaine Wink Bar, un guidon connecté qui cartonne.

Ce n’est toutefois pas la seule fonctionnalité proposée par la Wink Bar, puisqu’elle permettra aussi de situer en temps réel votre vélo en cas de vol – et ce au moyen d’une puce GPS + Glonass directement intégrée dans le guidon en lui même. Bémol toutefois, l’activation de la géolocalisation n’est gratuite que pour trois mois. Il faudra par la suite s’acquitter d’un petit abonnement mensuel de 2 euros pour continuer à en profiter.

Un guidon connecté surtout pensé pour les fabricants de vélo

De manière plus basique, ces puissantes barres de LEDs pourront également faire office de feux de position et permettront d’être facilement vu sur la route lorsqu’il fait sombre. Velco indique d’ailleurs à ce sujet que les LEDs du dispositif pourront s’allumer automatiquement ou manuellement via l’application disponible sous iOS et Android. Le tout est alimenté via une batterie présente – elle aussi – dans le guidon. Elle aurait une autonomie d’un an selon le constructeur.

À l’heure actuelle, le carnet de commande de la start-up est plein à craquer jusqu’en septembre prochain. C’est en tout cas ce que Pierre Regnier, l’un des cofondateurs de Velco indiquait auprès de Les Numériques, tout en précisant travailler essentiellement avec les fabricants de vélos, les loueurs et les flottes de vélos citadines (vélib’ et consorts). La Wink Bar n’a donc pas vocation à être vendue directement aux particuliers.

On pourra toujours se dire que si le succès est au rendez-vous, Velco prendra peut-être la décision d’étendre sa gamme. Pourquoi pas en vue de proposer des kits accessibles au grand public.

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.