Clicky

CES 2019 : AMD présentera ses premiers CPUs et GPUs 7 nm en janvier

En 2019, AMD arrivera on ne peut plus confiant au CES. Après des années à la traîne face à l’avance technologique d’Intel sur le marché, la firme de Sunnyvale est aujourd’hui très fière d’annoncer qu’elle sera en mesure de présenter ses puces CPU et GPU de nouvelle génération à Las Vegas, lors de la prochaine édition du CES. Leur particularité première vient notamment de leur finesse de gravure de 7 nm. Une première pour AMD, qui parviendra, ce faisant, à prendre un avantage (marketing tout du moins) sur son rival de toujours. En effet, Intel ne devrait pas être en mesure de lancer la production de masse de ses processeurs 10 nm avant 2019.

C’est en tout cas ce qu’indiquait, Bob Swann, le CEO par intérim d’Intel, dans une lettre ouverte publiée la semaine dernière. Reste que si, sur le papier, AMD a pour lui l’avantage du nombre, certains retours pointeraient vers des performances similaires – dans les faits – entre les puces 7 nm produites par TSMC pour le compte d’AMD, et les processeurs 10 nm qu’Intel s’apprête à lancer.

C’est désormais officiel, AMD profitera de sa conférence au CES 2019 pour lever le voile sur ses premières puces CPU et GPU gravés en 7 nm. Un pas en avant face à Intel qui traîne toujours sur ses puces 10 nm.

Comme le rappelle WCCFTech, AMD a axé sa politique sur deux domaines spécifiques ces dernières années. D’une part la production de processeurs hautes performances pour les PC de bureau (Ryzen) ainsi que pour les serveurs (Epyc), et d’autre part sur le lancement de nouvelles puces GPU issues de sa division Radeon. Lancées l’année dernière, ces dernières sont capables de rivaliser avec certaines cartes graphiques commercialisées par Nvidia (notamment les GTX 1070 et 1080).

Quand AMD ambitionne de « redéfinir » l’informatique hautes performances

Au travers de la gravure 7 nm, rendue possible grâce au savoir-faire du fondeur taïwanais TSMC, et de l’architecture ZEN 2, AMD cherche à chiper toujours plus de parts de marché à son concurrent préféré sur le secteur du CPU de bureau. Cependant, les rouges poussent aussi leurs pions sur leur autre domaine d’expertise, celui du GPU.

La grande question avec les prochaines puces Radeon gravées en 7 nm (générations Vega « 2.0 » et Navi) est toutefois de savoir si elles seront en mesure de rivaliser avec les nouvelles cartes graphiques lancées par Nvidia en septembre. Orientées 4K, les GeForce RTX 2080 et 2080 Ti pourraient-elles se heurter à des cartes Radeon équivalentes en termes de puissance de calcul et proposées (pourquoi pas) à des tarifs plus raisonnables ? Premiers éléments de réponse en janvier.

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.