Clicky

Ces photos ont (aussi) été prises avec un Huawei P9

Le Huawei P9 a été spécialement optimisé pour la photo et il a été présenté par son constructeur comme un des meilleurs photophones du marché. Mais qu’en est-il dans les faits ? L’entreprise a prêté un exemplaire de son téléphone à un photographie professionnel basé à Francfort, Florian Weiler. Il a publié une série de clichés pris au Musée Leica et le résultat est assez surprenant.

En matière de photographie, l’appareil ne fait pas tout et il ne représente même pas grand chose par rapport à l’oeil du photographe.

Photos P9 1

Voilà ce qui se passe quand vous mettez un Huawei P9 entre les mains d’un photographe professionnel.

Ce n’est effectivement pas parce que vous achetez un Canon EOS Mark 5D Mark III que vous serez en mesure de produire de belles images.

L’appareil photo ne fait pas tout, mais ça aide quand même

Avant de devenir un photographe émérite, il faudra apprendre les bases de la technique et faire travailler votre oeil.

Le P9 et le P9 Plus sont tous les deux équipés d’un module regroupant deux capteurs et deux optiques placés à quelques millimètres les uns des autres. Huawei a opté pour des capteurs IMX286 de 12 millions de pixels. Ils sont assez différents l’un de l’autre avec du RVB pour le premier et du monochrome pour le second.

Si l’entreprise a opté pour cette configuration, ce n’est pas uniquement pour permettre à son téléphone d’exceller dans la photo noir et blanc. Le capteur monochrome sera aussi capable de capter davantage d’informations sur les scènes et de récupérer des détails supplémentaires. En s’appuyant sur leurs deux capteurs, ces téléphones devraient donc être en mesure de produire des images avec plus de piqué.

Pour les optiques, Huawei a opté pour des lentilles Summarit capables d’ouvrir à f/2.2, des lentilles produites en partenariat avec Leica. Si leur ouverture laissent un peu à désirer, elles héritent d’une meilleure construction optique que la plupart des objectifs concurrents.

De bien belles images

Mais tout cela reste de la théorie et les premières photos qui ont été publiées sur internet n’ont pas vraiment fait l’unanimité.

Cette fois, la situation est un peu différente car Huawei a confié un P9 à un photographe professionnel allemand du nom de Florian Weiler, un photographe qui excelle dans l’art délicat du portrait.

Il a profité d’une sortie au Musée Leica pour tester l’appareil et pour prendre plusieurs photos avant de les partager sur son blog. Elles ont toutes été prises avec une sensibilité comprise entre 50 et 500 ISO, avec une vitesse située entre 1/280s et 1/25s. Florian les a aussi retouchées avec l’application installée sur le terminal.

Alors, qu’en pensez-vous ?

Photos P9 8 Photos P9 7 Photos P9 6 Photos P9 5 Photos P9 4 Photos P9 3 Photos P9 2

Mots-clés huaweihuawei p9

Share this post

David

Passionné, colérique, humain.

  • Kagou

    J’ai encore cette impression d’un manque de piqué. Mais bon au final, photos retouchées donc impossible de savoir ce que vaut l’appareil en lui même. A la rigueur on peut juste se rendre compte que ses propres photos sont nulles à chier ;) et qu’il va falloir bosser ses selfies :D

    • Je les trouve plutôt bien perso. Après, ce photographe est réputé pour son goût prononcé pour le bokeh donc ceci explique sans doute un peu cela. Et ouais, on a du boulot pour arriver à son niveau :)

      • Melchior d’Argentré

        C’est du Bokeh numérique non ? J’ai du mal à croire qu’on puisse avoir une aussi courte profondeur de champ avec f/2.2 sur un capteur aussi petit avec une focale aussi courte…

        • Je pense que ça doit être un mix des deux. Là, le bokeh est plutôt fin mais j’ai vu d’autres photos où le phénomène est nettement plus marqué (et moins joli du coup). Maintenant, tant que je ne l’ai pas en main, je peux difficile te répondre :/