Clicky

Ces Pokémon ont tous été créés par une IA

Les IA peuvent servir à plein de choses différentes, et pas uniquement à conduire votre voiture autonome pendant que vous êtes en train de regarder la vingtième saison de The Walking Dead vautré à l’arrière. En réalité, ces programmes intelligents peuvent aussi changer en profondeur notre société… en imaginant de nouveaux Pokémon à notre place.

Pokémon n’est pas une franchise toute récente, elle trouve en effet ses lointaines origines dans le milieu des années 90, à une époque où David Hasselhoff passait encore à la télévision.

IA Pokémon

Les IA peuvent même imaginer des Pokémon.

À l’époque, Satoshi Tajiri et son ami Ken Sugimori avaient créé quelques dizaines de créatures histoire de meubler leurs premiers titres.

Une IA pour inventer des Pokémon

Parmi ces dernières, on trouvait notamment Mélofée, Lokhlass ou encore Rhinoféros. La suite, vous la connaissez sans doute. Pocket Monsters Vert et Rouge ont rencontré un certain succès et les deux amis ont donc enchaîné avec deux autres titres. Et ainsi de suite.

Le succès a été au rendez-vous à chaque fois. En tout, The Pokémon Company a en effet réussi à écouler un peu plus de 215 millions de titres à travers le monde.

Bien sûr, en parallèle, il a fallu imaginer de nouvelles créatures. Plusieurs centaines, en fait. La tâche n’a pas été aisée, et elle le sera de moins en moins avec le temps.

Janelle Shane a donc eu l’idée un peu folle d’entraîner une intelligence artificielle à inventer de nouveaux noms de Pokémon. Carrément. Pour se faire, elle a donc commencé par travailler sur un réseau de neurones artificiels et elle l’a entraîné pendant de longues heures à reconnaître des noms de Pokémon en s’appuyant sur la fameuse Bulbapedia.

Tout est dans l’réseau neuronal

Ensuite, notre talentueuse développeuse lui a simplement demandé de générer aléatoirement des noms de Pokémon en s’inspirant de cette fameuse liste. L’idée étant bien évidemment de coller au maximum à l’esprit de la série afin d’obtenir des noms aussi réalistes que possible.

L’IA a réussi les tests haut la main. Galvanisée par cette réussite, Janelle a donc eu envie d’aller encore un peu plus loin en entraînant cette fois son réseau neuronal à générer… des talents de Pokémon. Elle a bien évidemment appliqué la même méthode et elle a fonctionné une nouvelle fois à merveille. Le programme a ainsi donné vie à des dizaines de nouvelles créatures toutes plus rigolotes les unes que les autres.

Des créatures comme Quincelax, Tortabool, Strangy, Saroptor ou encore Stangute, sans oublier Tyrnakine. Et le plus marrant, c’est qu’une illustratrice s’est ensuite amusée à dessiner certaines de ces créatures histoire d’en remettre une couche.

C’est beau, le progrès.

Mots-clés insolitepokemon

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.