C’est fini pour Opportunity, la NASA jette l’éponge

Opportunity, le rover envoyé par la Nasa le 25 janvier 2004 sur la planète Mars, a cessé d’émettre à l’agence spatiale américaine depuis en 2018. Suite à une énorme tempête de poussières, le rover était depuis dans l’incapacité de faire fonctionner ses panneaux solaires pour recharger ses batteries.

Plusieurs mois après avoir perdu contact avec Opportunity, la Nasa a pris la décision d’abandonner le rover. Lors d’une conférence de presse qui a eu lieu dans la soirée du 13 février 2019, l’agence spatiale américaine a annoncé qu’elle mettait fin aux recherches pour rétablir une communication avec Opportunity.

Opportunity Mars

Cette annonce survient après que la Nasa ait fait une ultime tentative pour renouer le contact avec le rover sur Mars en vain.

Un rover qui a eu un impact important

C’est avec une certaine amertume que John Callas, en charge du projet MER (Mars Exploration Rover) au sein de la section JPL (Jet Propulsion Laboratory), a fait ses aux revoirs au rover. « Quand je pense à Opportunity, je me souviendrai de cet endroit sur Mars où notre rover intrépide a dépassé de loin les attentes de tous. »

Il a poursuivi en expliquant qu’Opportunity avait eu un réel impact sur Terre. « Ce que je chérirai sans doute le plus c’est l’impact qu’Opportunity a eu sur nous ici sur Terre. C’est l’exploration accomplie et les découvertes phénoménales. C’est la génération de jeunes scientifiques et ingénieurs qui sont devenus explorateurs de l’espace avec cette mission. »

Bien joué Opportunity !

Comme l’a indiqué John Callas, les exploits d’Opportunity ont pu être suivis par le public tout au long de sa mission avant cette tempête qui a fini par l’immobiliser. « Le public a suivi chacune de nos étapes. C’est l’héritage technique des rovers d’exploration Mars, embarqués à bord de Curiosity et de la prochaine mission Mars 2020. Adieu, Opportunity et bien joué ! » a-t-i conclu.

Avant de tirer sa révérence, Opportunity a notamment permis de découvrir la météorite « Heat Shield Rock » en janvier 2005. Le rover a aussi permis de réunir des éléments prouvant l’existence d’eau ou de traces d’eau sur Mars.

Durant sa mission, Opportunity a parcouru environ 45 km et n’avait pas eu une vie très longue (estimée à 90 jours martiens) même s’il était fonctionnel depuis 2003.

Mots-clés marsNASAopportunity