Clicky

C’est prouvé, les vidéos en ligne nuisent à la santé !

YouTube, Dailymotion et Vimeo attirent des millions de visiteurs chaque semaine. Ces plateformes marchent très très fort, mais elles ne sont visiblement pas sans danger. Non car d’après une étude menée par des chercheurs basés au Danemark, les vidéos en ligne pourraient engendrer des pics de stress chez l’internaute.

L’étude en question a été demandée par un constructeur que certains d’entre vous connaissent sans doute puisqu’il s’agit de… Ericsson. Oui, le même Ericsson que feu Sony-Ericsson, c’est tout à fait ça.

Stress vidéo

Si vous vous sentez stressé à la fin de la journée, c’est peut-être de la faute de votre smartphone et des vidéos en ligne.

A la base, cette entreprise est basée en Suède et elle a été créée en 1876 par un certain Lars Magnus Ericsson.

Ericsson a été fondé en 1876

Il est né dans une petite ville du pays et il a perdu son père à l’âge de 11 ans. Pour nourrir sa famille, il a du travailler comme cheminot et comme mineur en Suède et en Norvège.

Lars n’a pas vraiment eu une jeunesse dorée mais sa vie a pris une toute nouvelle tournure en 1867 lorsqu’il est parti à Stockholm pour travailler chez un fabricant de télégraphes. Au bout de six ans, il est parvenu à décrocher une bourse pour partir étudier en Suisse et en Allemagne avant d’être embauché par Siemens & Halske.

Il est revenu au pays en 1876 et il s’est alors associé avec un ancien collègue pour créer un atelier. Au début, les deux camarades assemblaient des instruments mathématiques mais ils ont ensuite créé leur tout premier téléphone.

A leurs yeux, ce n’était rien de plus qu’un simple gadget mais il a changé leur vie.

Entre temps, l’entreprise a continué à grossir et elle a survécu à son fondateur. A l’heure actuelle, Ericsson occupe la troisième place du podium consacré aux équipementiers réseaux.

Les vidéos en ligne sont mauvaises pour la santé, surtout lorsqu’elles rament

Quoi qu’il en soit, la firme a demandé à des chercheurs danois d’étudier l’impact des vidéos en ligne sur les internautes.

Ces scientifiques ont commencé par sélectionner une dizaine d’adultes âgés de 18 à 52 ans et ils les ont équipé de plusieurs capteurs pour analyser leur rythme cardiaque, leur activité cérébrale et le mouvement de leurs yeux.

Ensuite, ils ont été placés face à un smartphone et exposés à trois scénarios totalement différents.

Dans le premier cas, ils se retrouvaient face à une vidéo hébergée sur YouTube, une vidéo qui se lançait immédiatement. Dans le second cas de figure, la séquence mettait environ deux secondes à démarrer et c’était encore pire pour le troisième cas puisqu’il fallait attendre pas moins de six secondes avant de pouvoir accéder au contenu demandé.

En analysant leur comportement et leurs signes biologiques, les chercheurs se sont rendus compte que le niveau de stress augmente à mesure que l’attente dure, avec une augmentation de 16% pour le second scénario et de 19% pour le troisième.

Ce n’est pas terrible mais c’est encore pire lorsque la lecture de la vidéo s’interrompt brusquement. Là, le niveau de stress augmente directement de 31% ou de 34%, soit un stress équivalent à celui que l’on ressent lorsqu’on visionne… un film d’horreur.

Et tout le problème, finalement, c’est que le stress peut avoir un impact sur l’espérance de vie. Oui et dans ce cas précis, il ne faut pas non plus perdre de vue le fait que nous passons beaucoup de temps sur nos smartphones.

Si vous voulez en voir plus, l’étude complète se trouve ici.

Mots-clés insolitevidéoweb

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.