Clicky

Cet ancien guerrier avait remplacé son avant-bras par une arme

En Italie, des chercheurs ont découvert une étrange dépouille dans une tombe du Moyen-Âge. L’homme avait en effet remplacé son avant-bras amputé par une arme blanche. Il a fait l’objet d’une étude poussée.

Cette étonnante dépouille a été retrouvée dans une nécropole des Lombards dans le nord de l’Italie et elle remonterait au 6e ou 8e siècle d’après les premières analyses menées par les archéologues. De nombreux autres ossements ont été retrouvés sur place. Certains appartiennent à des hommes, d’autres à des animaux.

Morts Horribles

Les Lombards n’étaient pas d’origine italienne. En réalité, il s’agissait d’un peuple germanique originaire de la Baltique et appartenant plus exactement aux Germains de l’Elbe.

Un guerrier équipé d’une lame en guise d’avant-bras

En 568, Alboïn, leur souverain, décida d’agrandir son royaume et il se lança alors – avec succès – à la conquête de l’Italie. L’homme envoya en effet un peu plus de deux cent mille Lombards envahir la plaine du Pô et de nombreuses batailles se déroulèrent dans la région.

D’après les analyses menées par l’équipe en charge de la découverte, le squelette découvert dans cette fameuse tombe appartiendrait à un homme âgé de quarante ou cinquante ans. Ileana Micarelli, une chercheuse travaillant pour l’Université Sapienza de Rome, et son équipe ont réussi à déterminer que le membre manquant avait été amputé suite à d’importants dommages laissés par une arme contondante.

Ils n’ont pas encore été en mesure de le prouver, mais les archéologues pensent que l’homme a été blessé durant une bataille ou lors d’un violent accident et qu’un chirurgien de l’époque a été obligé de procéder à une amputation pour lui sauver la vie.

Plus intéressant, en observant plus attentivement l’extrémité de l’os du bras touché, les archéologues ont découvert des signes de pression biomécanique et ils en ont donc déduit que l’homme a longtemps porté une prothèse, prothèse sur laquelle était vraisemblablement fixée l’arme blanche trouvée dans la tombe aux côtés de l’homme.

L’homme aurait vécu plusieurs années avec sa prothèse

En poussant plus loin leurs investigations, les chercheurs ont également trouvé que les dents de l’homme présentaient une usure extrême avec une perte d’émail et une lésion osseuse importante. Toutefois, le côté droit présente davantage de traces d’usure et les archéologues pensent donc que l’homme utilisait ses dents pour resserrer les sangles de fixation de la fameuse prothèse évoquée un peu plus haut.

Ce que semblent confirmer les traces découvertes au niveau de son épaule. L’homme avait en effet développé une arrête osseuse en forme de « c » et cette dernière pourrait vraisemblablement être le résultat de la mise en place répétée d’une prothèse au niveau de l’avant-bras.

Toujours selon les analyses et prélèvements effectués sur place, l’amputation du membre de ce Lombard aurait eu lieu plusieurs années avant sa mort. L’homme aurait donc passé un temps considérable avec sa prothèse.

Le résultat de l’étude peut être consulté librement à cette adresse.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.