Clicky

Cet étrange mémorial dévoile tous ses secrets une fois par an

Aux États-Unis, à Anthem (dans l’Arizona), il existe un monument extraordinaire baptisé AVM pour Anthem Veterans Memorial. Comme son nom l’indique, il s’agit du mémorial des vétérans, en hommage aux soldats qui ont péri durant la Première Guerre mondiale. Ce que cette structure a de particulier, c’est qu’elle n’a de sens que chaque jour du 11 novembre, jour de l’Armistice. Pendant les trois cent soixante-cinq jours de l’année, elle est incomplète.

Tous les 11 novembre, à 11h11mn précis, les rayons du soleil passent à travers les anneaux de chaque pilier du monument en pierre. La lumière illumine alors le Grand Sceaux des États-Unis. AVM est constitué de cinq piliers qui représentent les cinq branches de l’armée des États-Unis.

Memorial

Le mérite de cette prouesse architecturale revient principalement à Jim Martin, l’ingénieur en chef d’AVM.

Servir solidairement ensemble

« Les cinq piliers représentent l’unité des cinq branches de l’armée des États-Unis servant solidement ensemble », a écrit le Conseil communautaire de la ville. Sur chaque pilier est marqué le scellé militaire approprié, selon l’ordre de préséance prescrit par le Ministère de la Défense.

Chaque Jour des Anciens Combattants, les rayons du soleil passent à travers « les ellipses des cinq piliers des Services Armés pour former un spot solaire parfait sur une mosaïque du Grand Sceau des États-Unis ».

Pour rappel, les cinq branches comprennent : l’armée américaine, le United States Marine Corps, l’United States Navy, l’United States Air Force et l’United States Coast Guard.

Le mémorial serait encore opérationnel dans 500 ans

Pour accomplir ce chef d’œuvre, Jim Martin s’est référé à des données statistiques enregistrées au bout d’un siècle. Celles-ci lui ont permis de calculer les angles d’altitude et d’azumit de la structure.

Il a expliqué que chaque année, le centre du soleil se décale un peu par rapport aux années précédentes. Ce décalage s’exprime en quelques secondes d’arc horizontales ou verticales « par rapport à la position azimutale / altitude requise du soleil ».

Les paramètres ont été ajustés afin d’obtenir une certaine fluctuation de temps et d’erreur de plus ou moins de douze secondes. Cette marge est déterminée par la marque de temps atomique international de 11 :11 :11 am.

« Nous avons également vérifié la variance 500 ans, et si la structure est encore debout, cela fonctionnera », a assuré l’ingénieur en chef du monument.

Crédits Photo

Mots-clés insolite