Clicky

Cette appli vous permet d’accéder facilement à Windows 95 sur Windows 10, macOS, Linux et Android

GitHub, la plateforme de partage de logiciels en développement, rachetée par Microsoft il y a quelques semaines, accueille depuis jeudi un exécutable qui risque de plaire aux nostalgiques, du moins ceux qui ont connu la seconde moitié des années 90. Ce dernier permet de lancer très simplement Windows 95 sur Windows 10, macOS, Linux, et même Android… en passant par un émulateur.

Très facile d’utilisation, il suffit de le télécharger à cette adresse, puis de lancer l’exécutable d’un double-clic pour voir s’afficher Windows 95 en mode fenêtré sur votre ordinateur. La manœuvre est toutefois un peu plus complexe pour lancer cette même application sur Android. Il faut cette fois passer par Limbo (ou équivalent), télécharger l’image de Windows 95, l’ajouter à l’émulateur, et ne pas oublier de choisir le CPU qemu32 et ses 128 Mo de mémoire vive.

La nostalgie vous reprend, les fenêtres grises, dépouillées et rectilignes de Windows 95 vous manquent. Cette application vous permettra d’accéder très simplement au vieil OS sur Windows 10, macOS, Linux et même Android.

Véritable usine à souvenirs (bons et mauvais), cette émulation de Windows 95 nous fait revivre les débuts de Windows tel qu’on le connait maintenant. Cette version de l’OS aura notamment permis à Microsoft de s’affirmer un peu plus sur le marché encore balbutiant des ordinateurs personnels et d’étendre son influence sur le web avec Internet Explorer (qui débutait sur le pack plus! de Windows 95) et MSN (Microsoft Network, lui aussi intégré par défaut au système). Un peu trop, d’ailleurs, aux yeux de la Justice américaine de l’époque.

En 1995, Microsoft était accusé d’abus de position dominante pour l’intégration par défaut de MSN sur Windows 95

Comme le notait un article des Echos publié le 18 juillet 1995, Microsoft, « numéro 1 mondial des logiciels pour micro-ordinateurs » en cette époque maintenant reculée, jouait gros en lançant la « production des 15 millions d’instructions » qui constituaient alors Windows 95. Un début de production pourtant impératif, en dépit des défauts toujours présents dans le code du système, puisque le lancement de Windows 95 était calé au 24 août de la même année. Et autant dire qu’à l’époque, il n’était pas question de compter sur des rustines de dernière minute déployées via Windows Update… Ce qui était copié sur CD-ROM ou Disquettes était là pour y rester.

Si Microsoft jouait gros avec le lancement de Windows 95, c’est aussi parce que la firme était alors observée de près par la justice américaine. Comme l’expliquait le quotidien français dans son article, le groupe était ciblé par une enquête portant sur l’intégration par défaut de MSN sur son OS. Cette dernière cherchait notamment à « déterminer si l’intégration de MSN dans Windows 95, qui revient à implanter automatiquement dans des millions d’ordinateurs le service télématique de Microsoft, ne constitue pas un abus de position dominante« .

Finalement, les suites de l’enquête n’auront pas contraint Microsoft à faire une croix sur son système d’exploitation ou à en reporter la sortie. Le 28 août 1995, soit quatre jours seulement après son lancement sur le marché, Windows 95 s’était déjà écoulé à 1 million de copies.