Clicky

Cette drôle de créature vit dans les profondeurs de la Fosse des Mariannes

La Fosse des Mariannes, située à l’est des Philippines, est connue pour sa profondeur sous-marine atteignant les huit mille mètres. Toutes les créatures peuplant les mers n’ont pas la capacité de vivre dans ces grandes profondeurs. Pourtant, une espèce de poisson y prospère, le Pseudoliparis Swirei. C’est donc un proche cousin des Pseudoliparis Amblystomopsis.

Le Pseudoliparis swirei fait partie des espèces sous-marines à supporter l’environnement extrême des mers profondes. Il est également surnommé l’escargot Mariana. C’est une espèce nouvellement découverte par les scientifiques. La taille de ce poisson dépasse légèrement la main d’un être humain adulte. Sa peau munie d’écailles est translucide, rendant ainsi visible son organe interne rose.

ONU Océans

À la Fosse des Mariannes, le lieu de vie de cette espèce sous-marine, la pression de l’eau est huit cents fois supérieure au niveau de la mer.

Un poisson résistant à une température proche de 0°C

Il faut savoir que plus la pression de l’eau est forte, plus des changements de réactions chimiques s’opèrent. Ces changements impactent, par exemple, la formation des protéines.

Problématique, dans la mesure où ces dernières déterminent jusqu’à quelle profondeur un poisson peut survivre dans la mer.

Dans la Fosse des Mariannes, la température de l’eau est à peine au-dessus du point de congélation. Par conséquent, le Pseudoliparis Swirei est jusqu’à maintenant le poisson vivant le plus profondément sous l’eau jamais découvert par l’être humain.

Une nouvelle espèce répertoriée

Mackenzie Gerringer, chercheuse postdoctorale à l’université de Washington, a confié au site Science Alert le jeudi 30 novembre 2017 que cette espèce de poisson nouvellement découverte ne semblait pas être suffisamment résistante ou en bonne santé pour supporter la pression qui s’exerce dans les profondeurs de la fosse des Mariannes.

Pourtant, ces poissons arrivent à y vivre.

Auparavant, les scientifiques ont fait la découverte du Pseudoliparis Amblystomopsis, vivant à 7700 mètres dans la fosse japonaise. La découverte du Pseudoliparis Swirei enrichit ainsi les connaissances sur la diversité de la faune dans les eaux profondes.

Les observations anatomiques et analyses de l’ADN de ce poisson prouvent qu’il s’agit d’une nouvelle espèce. Cette découverte a été rapportée dans le journal Zootaxa le mardi 28 novembre 2017.

Mackenzie Gerringer/University of Washington

Mots-clés animauxinsolite

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !