Cette entreprise va implanter des micropuces à ses employés

Three Square Market s’apprête à entrer dans l’histoire. L’entreprise est en effet sur le point de devenir la première société américaine à implanter des micropuces dans la main de ses employés.

Peu connue en France et en Europe, cette entreprise basée dans le Wisconsin travaille dans le secteur des micro marchés et elle commercialise ainsi des distributeurs automatiques d’argent et de denrées alimentaires. Elle travaille en étroite collaboration avec de nombreuses sociétés et plusieurs grands groupes.

Vente mot de passe

Toutefois, ce n’est pas son activité qui nous intéresse ici.

Une micropuce pour faciliter la vie des employés

Three Square Market a en effet annoncé la semaine dernière qu’elle comptait équiper ses salariés d’une puce électronique afin de faciliter leur vie au sein de l’entreprise.

Placées entre le pouce et l’index, ces puces feront la taille d’un grain de riz et elle leur permettra de procéder à des paiements aux distributeurs automatiques de la société d’un simple revers de la main ou même d’accéder à leur ordinateur et aux copieurs sans avoir besoin de saisir le moindre mot de passe ou le moindre code numérique.

Todd Westby, le directeur de la société, a profité d’une entrevue menée par la chaîne de télévision KSTP-TV, pour revenir sur ce projet et expliquer en détail ses motivations.

Pour lui, l’implantation de puces électroniques est inévitable et il viendra un temps où toutes les multinationales mettront en place ce type de process afin de faciliter la circulation des employés au sein de leurs locaux.

Une démarche très critiquée

Compte tenu de la nature de l’activité de sa société, il lui paraissait donc logique de mettre en place cette solution en interne. Durant son passage à la télévision, il a d’ailleurs lourdement insisté sur le fait que son initiative était basée sur le volontariat. Il n’impose en effet rien à ses salariés et ces dernières ont donc la possibilité de refuser l’intervention sans craindre d’éventuelles représailles.

Pour l’heure, une cinquantaine d’employés ont donné leur accord et les premières implantations sont prévues pour le 1er août prochain.

Three Square Market n’est pas la seule entreprise à s’intéresser à ces fameux implants. Epicenter, une start-up suédoise, a mis en place les mêmes process en avril dernier.

Reste que cette initiative n’est pas très bien perçue par les internautes et il suffit de se rendre sur la fiche de l’entreprise pour s’en rendre compte. Les commentaires négatifs pleuvent en effet depuis la semaine dernière.

Mots-clés emploiinsolite