Cette entreprise veut lancer des ballons photovoltaïques

L’un des problèmes majeurs lié aux catastrophes naturelles c’est l’arrêt de la fourniture d’électricité, et parallèlement l’interruption des lignes de communications dans les zones sinistrées. Un problème auquel la start-up Zéphyr Solar veut apporter une solution.

L’entreprise, créée en 2014, a en effet mis au point des sortes de cerfs-volants photovoltaïques pouvant amener l’électricité dans les zones les plus reculées de la planète.

Cerf-volant

Un besoin réel à combler

Interrogée par We Demain, la co-fondatrice de Zéphyr Solar, Julie Dautel, explique que le but de cette invention est de produire de l’électricité et de la rendre accessible dans les zones les plus isolées de notre planète. Elle estime qu’il y a plus d’un milliard de personnes qui n’ont pas un accès prolongé à l’électricité, et même lorsque c’est le cas, ils sont obligés d’utiliser des générateurs polluants et bruyants pour produire le courant. Ce qui pose d’autres problèmes comme l’approvisionnement de ces zones isolées en pétrole. Les cerfs-volants photovoltaïques de Zéphyr Solar visent à apporter une solution pratique et peu coûteuse à tous ces problèmes.

Un cerf-volant photovoltaïque pour alimenter les zones isolées

La solution de Zéphyr Solar se présente sous la forme d’un grand ballon, gonflé à l’hélium et recouvert de panneaux photovoltaïques. Il s’agit donc d’une solution d’électrification hors réseau capable de fournir de l’énergie solaire pour alimenter divers équipements embarqués tels que des relais de communication et des caméras. L’énergie résiduelle passe ensuite par un câble qui relie le ballon au sol afin d’alimenter d’autres appareils. Comparé aux panneaux solaires traditionnels,  le cerf-volant photovoltaïque a aussi l’avantage d’éviter les zones d’ombres, comme les bâtiments et les arbres environnants, ce qui optimise son rendement.

Des ballons capables de fournir des centres de secours en énergie solaire

À la différence d’un groupe électrogène, le cerf-volant photovoltaïque n’a pas besoin de carburant pour fonctionner. Et selon ses inventeurs, il  devrait permettre de déployer une source d’énergie fiable en à peine une heure dans des zones touchées par des catastrophes naturelles. L’équipe travaille actuellement sur un premier ballon d’une puissance d’environ 500 watts. Mais ils comptent également créer des ballons plus gros et plus puissant, capables de délivrer jusqu’à 1 à 10 kilowatts. Ce qui suffit pour alimenter par exemple un réseau de communication, des pompes à eau ou encore un centre de secours.

En avril dernier, Zéphyr Solar a réalisé ses premiers tests avec succès. La start-up a également lancé une levée de fonds de 500 000 euros sur la plateforme SoWeFund.

Mots-clés écologieénergie