Cette étrange galaxie est composée à 99,99 % de matière noire

Dragonfly 44 a sans doute un nom amusant mais il ne s’agit pas d’une galaxie comme les autres. Loin de là même car elle se compose à 99,99 % de matière noire. Autrement dit, les étoiles, les gaz et les poussières ne représentent que 0,01 % de sa masse totale. C’est d’ailleurs ce qui la rend totalement unique… et aussi intéressante pour les chercheurs.

Dragonfly 44, ou SDSS J130057.99+265839.7 pour les fins connaisseurs, est dotée d’une masse comparable à celle de notre propre galaxie, et donc de la Voie Lactée.

Dragonfly 44

Toutes les galaxies ne sont pas des copies conformes.

Elle se situe à environ 330 millions d’années-lumière de chez nous et elle a été découverte un peu par hasard par Pieter van Dokkum, un chercheur travaillant depuis plusieurs années pour l’Université de Yale, aux Etats-Unis.

Dragonfly 44 a été découverte un peu par hasard

En étudiant les franges des galaxies afin de déterminer ce qui existait autour, le scientifique et son équipe ont remarqué la présente de tâches floues. Ils ont commencé par croire qu’elles provenaient d’un défaut optique mais ils ont très vite réalisé que ce n’était pas le cas. En réalité, ils venaient de découvrir les premières galaxies noires.

A la base, les galaxies noires se caractérisent par la présence d’un halo de lumière noire. Elles sont généralement incapables de produire des étoiles et elles sont donc totalement sombres. Cela veut aussi dire qu’elles sont très difficiles à observer.

Habituellement et d’après les observations faites par nos astronomes, ces galaxies sont assez compactes mais il en va tout autrement pour Dragonfly 44. Comme indiqué un peu plus haut, cette dernière est effectivement capable de rivaliser avec la Voie Lactée et c’est précisément ce qui la rend aussi intéressante puisqu’elle est du coup plus facile à observer.

D’autant qu’elle n’est pas située très loin de notre planète, pas à l’échelle cosmique en tout cas.

Une galaxie pour mieux comprendre la matière noire

La comparaison s’arrête ici cependant car cette galaxie est aussi constituée de 100 fois moins d’étoiles que la nôtre. D’après les mesures effectuées par Dokkum et son équipe, elle serait ainsi composée à 99,99 % de matière noire.

A l’heure actuelle, nos scientifiques sont totalement incapables d’expliquer la formation de ces galaxies et c’est précisément ce qui rend cette découverte aussi importante. En réalité, Dragonfly 44 devrait nous permettre de mieux comprendre la nature et composition de la matière noire.

Par extension, elle pourrait donc nous apprendre beaucoup de choses sur la formation des galaxies. Si vous voulez approfondir le sujet, alors vous pouvez vous rendre ici pour consulter un article très intéressant portant sur la matière noire, un article signé par le CERN.