Clicky

Cette étudiante utilise Wikipedia pour lutter contre le sexisme

Emily Temple-Wood est étudiante en biologie moléculaire à l’Université Loyola de Chicago et elle est confrontée quotidiennement au sexisme et à la bêtise de certains internautes. Cette situation a été très difficile à vivre au début mais elle a fini par trouver une jolie parade en s’appuyant sur un service mondialement connu : Wikipedia.

Ce n’est pas vraiment une révélation mais le sexisme fait partie intégrante de notre société. Il est présent partout. Dans les écoles, dans les entreprises, à la télévision, dans la presse, dans la mode et sur les réseaux sociaux.

Sexisme Wikipedia

Emily a trouvé une jolie manière de lutter contre le sexisme.

Comme de nombreuses femmes à travers le monde, Emily doit souvent faire face à des commentaires déplacés sur Twitter, Facebook et toutes les plateformes sociales qu’elle fréquente.

Le sexisme est présent partout, et surtout sur les réseaux sociaux

Parfois, il lui arrive même d’être harcelée par mail. Elle reçoit effectivement souvent des messages graveleux avec quelques insultes en prime histoire de couronner le tout.

A sa place, la plupart des femmes les auraient tout simplement ignoré mais Emily a opté pour une autre stratégie et elle a ainsi décidé de répondre à l’ignorance par… la connaissance. Pour chaque mail sexiste qu’elle reçoit, elle crée donc une nouvelle page sur Wikipedia, une page consacrée à une femme scientifique.

En parallèle, elle a aussi créé un WikiProject pour mettre en avant son initiative et pour la porter à la connaissance du plus grand nombre. La fondation indique d’ailleurs qu’il a trouvé un certain écho auprès des pairs de la jeune fille.

En tout, Emily a créé un peu plus de 370 entrées portant sur des femmes d’exception, des femmes comme Liliana Lubinska, une éminente neurologiste polonaise, Katharine Luomala, une anthropologiste américaine ou Adelaida Lukanina, une physicienne russe.

A présent, de nombreuses personnes ont rejoint le projet et ce qui n’était finalement qu’un simple coup de gueule à la base est devenu un véritable mouvement à part entière.

Emily a d’ailleurs remercié à maintes reprises toutes les personnes qui l’ont insulté et qui l’ont traitée plus bas que terre. Après tout, sans le vouloir, elles contribuent effectivement à la lutte contre le sexisme.

Crédits Photo

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.