Cette IA est capable de déterminer l’orientation sexuelle d’une personne avec une photo

Des chercheurs de l’université de Stanford, située au cœur de la Silicon Valley au sud de San Francisco, ont mis au point une intelligence artificielle (IA) capable de distinguer correctement les hommes homosexuels et hétérosexuels dans 81% des cas.

Les scientifiques à l’origine de cette étude affirment que les visages « contiennent beaucoup plus d’informations sur l’orientation sexuelle que celles pouvant être perçues et interprétées par le cerveau humain ».

IA Portrait

Les chercheurs ont utilisé des réseaux de neurones artificiels, une sorte d’algorithme d’intelligence artificielle, pour analyser plus de 35 000 images faciales recueillies sur un site de rencontres américain.

Comment fonctionne cette technologie ?

Selon l’équipe, l’IA a pu distinguer correctement les hommes hétérosexuels et homosexuels dans 81% des cas, et 74% des cas pour les femmes. En comparaison, les juges humains ont atteint une précision beaucoup plus faible de 61% chez les hommes et 54% chez les femmes.

Michal Kosinski et Yilun Wang, les principaux chercheurs de l’étude, estiment que le logiciel a été en mesure de déceler des différences subtiles dans la structure faciale des personnes homosexuelles et hétérosexuelles, et pouvait donc déterminer avec précision leur orientation sexuelle.

Les chercheurs de l’Université de Stanford ont constaté que les hommes et les femmes homosexuels avaient généralement des traits et des expressions « atypiques à leur genre ». Le « style de maquillage » d’une personne est également pris en compte dans l’algorithme informatique, suggérant que les femmes homosexuelles apparaissent plus masculines et vice versa.

Lorsque l’IA a examiné cinq images du visage d’une personne, plutôt qu’une, les résultats étaient encore plus convaincants : 91% du temps chez les hommes et 83% du temps chez les femmes.

Un danger pour la sécurité et la vie privée des personnes…

L’étude a suscité des critiques quant à l’utilisation possible de ce type de technologie, tant en ce qui concerne l’éthique de la technologie de détection faciale que son utilisation probable en violation de la vie privée des personnes.

« Étant donné que les entreprises et les gouvernements utilisent de plus en plus des algorithmes de vision par ordinateur pour détecter les traits intimes des personnes, nos recherches constituent une menace pour la vie privée et la sécurité des hommes et des femmes homosexuels », ont déclaré Kosinski et Wang dans leur rapport.

D’autres utilisations possibles pour cette nouvelle technologie

Les chercheurs à l’origine de l’étude pensent qu’avec les données appropriées, des technologies d’IA similaires pourraient permettre de détecter d’autres traits personnels tels que le QI d’un individu ou même ses opinions politiques.

Mots-clés insolite