Cette incroyable éruption volcanique a été photographiée depuis l’ISS

La Terre est une véritable perle dans l’univers, et s’il y a des personnes qui peuvent le confirmer, ce sont bien les astronautes à bord de la Station spatiale internationale.

Pouvoir observer notre planète depuis des centaines de kilomètres au-dessus leur offre en effet une perspective unique. Et cette photographie prise samedi par un membre de l’équipage de l’Expedition 59 de l’ISS le prouve.

Crédits NASA

Une gigantesque éruption volcanique en Russie

Le 22 juin dernier, aux environs de 4 heures du matin, le volcan Raikoke situé dans les îles Kouriles, dans l’oblast de Sakhaline en Russie, a explosé en une éruption rare, projetant un vaste panache de cendres et de gaz volcaniques depuis son cratère large de 700 mètres. Plusieurs satellites, ainsi que des astronautes de la station spatiale internationale, ont pu observer depuis les cieux l’épais panache du volcan qui s’est ensuite dirigé vers l’est, entrainé par une tempête dans le Pacifique Nord.

Les astronautes ont capturé une photo du panache volcanique se formant dans une colonne étroite, avant de s’étendre à ce qu’on appelle l’Umbrella Region (l’ombrelle), la zone où la densité du panache et de l’air ambiant s’équilibrent et où le panache cesse de monter.

Selon un article de blog de la NASA Earth Observatory, l’anneau de nuages ​​à la base de la colonne semble être de la vapeur d’eau.

Des risques importants pour l’aviation

Les cendres volcaniques contiennent des fragments tranchants de roche et de verre volcanique qui les rendent dangereux pour les avions. Les Centres d’avis en cendres volcaniques de Tokyo et d’Anchorage ont suivi l’évolution du panache et remis plusieurs notes aux aviateurs indiquant que les cendres avaient atteint une altitude d’environ 13 km, autrement dit la stratosphère.

À noter que l’éruption du volcan Raikoke a également produit un panache de dioxyde de soufre (SO2) concentré, séparé des cendres et tourbillonnant dans le Pacifique Nord.

Selon la NASA, les volcanologues surveillent de près les panaches qui atteignent la stratosphère, car ils ont tendance à rester en l’air plus longtemps que ceux qui restent dans la troposphère. Les panaches qui atteignent la stratosphère ont généralement les effets les plus importants sur l’aviation et le climat.

Mots-clés iss