Cette machine est capable d’imprimer des maisons en moins de 24 heures

L’entreprise basée à Austin, Icon, a dévoilé une maison fabriquée par Vulcan de 60 m² au rez-de-chaussée du festival SXSW. Avec cette imprimante 3D, la société prévoit de construire environ 100 nouvelles maisons pour les sans-abri au Salvador dans les 18 prochains mois.

Ces habitations imprimées à partir de ciment pourraient aider à mettre fin à la crise mondiale du logement selon la marque.

Les propriétés, qui sont actuellement à l’étape de la conception, seront bientôt utilisées pour fournir un abri sûr aux habitants du Salvador et pourraient un jour être étendues à des millions de personnes dans le monde entier. Les maisons coûtent actuellement 10 000 $. Leur construction ne prend que 24 heures au maximum. Pour la version de production, ce coût devrait être réduit à environ 4 000 $.

Cette invention pourrait également offrir une option viable pour la construction de colonies sur des planètes comme Mars dans un avenir proche d’après la firme.

Un projet innovant et ambitieux

Environ 1,2 milliard de personnes dans le monde vivent sans logement adéquat selon le World Resources Institute’s Ross Center for Sustainable Cities. Un porte-parole de l’entreprise a déclaré : « Les pratiques de construction restent relativement inchangées depuis les années 1950. Icon vise à changer cela, inaugurant une nouvelle ère dans la construction pour répondre aux besoins de l’avenir. »

La société s’est associée à New Story, une organisation à but non lucratif qui investit dans le logement international. New Story a déjà travaillé dans la construction de maisons à bas prix en Haïti après le tremblement de terre de 2010.

La technologie utilisée par Icon

L’imprimante Vulcan de l’entreprise est utilisée pour créer les propriétés. Icon crée d’abord un schéma qui est ensuite introduit dans un ordinateur qui indique à l’imprimante comment et où placer le ciment.

Le modèle de maison dévoilé à SXSW est composé d’un salon, une salle de bain, une chambre et un porche incurvé. Le toit est la seule partie qui n’est pas imprimée en 3D. Le processus est conçu pour minimiser les coûts de main-d’œuvre et les déchets.

Une fois les tests de conception terminés, Icon déplacera l’imprimante Vulcan à El Salvador pour commencer à concrétiser son projet.

Mots-clés insolite