Clicky

Cette page affiche les revenus engrangés par les géants du web

Google, Apple ou même Facebook engrangent des millions de dollars chaque année et il en va évidemment de même pour Microsoft, Amazon et tous les grands acteurs du marché. Les développeurs de PennyStocks ont voulu aller un peu plus loin et ils ont ainsi mis en ligne une page affichant les revenus engrangés par les grands géants du web. Elle risque de surprendre certains d’entre vous.

Avant d’aller plus loin, il est important de préciser que tous ces chiffres reposent sur des estimations faites à partir de la valeur de l’action de ces firmes et d’autres critères du même genre.

Revenus web

Apple pèserait assez lourd sur le secteur des nouvelles technologies et c’est précisément ce que prouve ce graphique dynamique.

Sachez d’ailleurs que PennyStock est à la tête d’un service pensé pour les traders indépendants.

Attention, ces chiffres ne sont qu’une estimation !

La boite maîtrise plutôt bien le sujet, donc, mais il est tout de même préférable de ne pas prendre ces chiffres au pied de la lettre non plus. Question de principe.

Quoi qu’il en soit, de toutes les entreprises apparaissant sur cette page, c’est Apple qui semble s’en tirer le mieux. En l’espace de 1 000 secondes, la firme serait effectivement parvenue à générer pas moins de 5 millions de dollars de chiffre d’affaires avec un revenu estimé à un peu plus d’un million de dollars.

Microsoft s’en tirerait assez bien lui aussi avec 2,5 millions de dollars de chiffre d’affaires et 700 000 $ de bénéfices sur la période. Même chose pour Google qui atteindrait les 1,8 millions de chiffre d’affaires et les 437 000 $ de bénéfices. Facebook s’en tirerait un peu moins bien en revanche avec 275 000 dollars de revenus et 53 000 $ de bénéfices.

C’est encore pire pour Twitter puisque la firme perdrait carrément de l’argent avec 23 000 $ de revenus et une perte nette de 22 880 $. Pandora et Yelp ne seraient pas épargnés non plus.

Mais ce n’est pas le plus impressionnant. Si les géants du web indexés sur cette page auraient généré un peu plus  de 2,8 millions de dollars de profits sur cette période, 50% des gains seraient tombés dans la poche d’Apple et ça donne finalement une idée assez précise du poids de l’entreprise sur le marché.

Si vous aimez ce genre de tableaux dynamiques, alors sachez que PennyStock en propose un autre axé cette fois sur le nombre de comptes créés sur chaque plateforme. Il est disponible à cette adresse.


Click above to view the full version [h/t penny stocks].

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.