Clicky

Cette adorable petite pieuvre est l’une des créatures les plus mortelles de notre planète

La pieuvre aux anneaux bleus est l’une des créatures les plus mortelles au monde. L’animal est dépourvu de dents et ne peut pas se déplacer rapidement. Ce minuscule céphalopode aux apparences adorables est pourtant capable de donner un coup de tentacule qui peut entrainer la mort. Son arme meurtrière se présente sous la forme d’un emballage moelleux et onctueux. À première vue, il semble inoffensif. Cependant, quand il se sent menacé, ses cernes deviennent bleus et noirs.

Le mollusque libère, à travers ses glandes salivaires, une neurotoxine venimeuse, appelée « tétrodotoxine ».

Crédits Pixabay

Celle-ci peut paralyser ou tuer des animaux de plus grande taille. Ce poison est mille fois plus mortel que le cyanure. La quantité libérée par une petite pieuvre est suffisante pour achever une vingtaine de personnes ou les paralyser pendant vingt-quatre heures.

Jusqu’à présent, il n’y a aucun antidote connu. L’unique solution pour sauver la victime est l’assistance respiratoire immédiate. Ce qui intéresse le plus les scientifiques, c’est l’aptitude de l’animal à produire et à sécréter le venin.

Un petit animal au cerveau volumineux

Le « Hapalochlaenamaculosa » est très répandu en Australie, dans l’océan Indopacifique. Ses bébés ont la taille d’un petit pois, mais leur cerveau est remarquablement volumineux. L’animal pèse une vingtaine de grammes, mesure douze centimètres de diamètre et possède huit bras flexibles, recouverts de ventouses.

Leur durée de vie est relativement courte, elle ne dépasse pas quatre ans.

La substance vénéneuse s’éparpille dans toutes les parties de son corps, en particulier dans ses tentacules et son estomac. Au moindre danger, la pieuvre déploie le venin et l’injecte dans le sang de sa proie. Le poison détruit le système nerveux et engourdit les muscles, engendrant la paralysie complète de cette dernière.

Si une victime humaine arrive à échapper à la mort, elle aura néanmoins des problèmes liés à la vue, pouvant aller jusqu’à la cécité. Pendant la paralysie, la personne perd tous ses sens, tout en restant consciente. Parfois, c’est la paralysie musculaire qui tue, car le cœur est un muscle qui pompe le sang. S’il n’arrive pas à fonctionner normalement, les poumons ne reçoivent pas le sang oxygéné dont ils ont besoin et un arrêt respiratoire s’ensuit.

Il n’attaque que pour se défendre

Anna Van Wyk, âgée de quarante-neuf ans, est l’un des survivants du poison de la pieuvre. Elle a été sauvée par une équipe d’urgences. Elle a été placée sous respiration artificielle durant une journée entière.

Durant les soins, les secouristes ont protégé leurs yeux afin d’éviter des dommages irréversibles.

Une vidéo d’un touriste inconscient, risquant la mort en tenant dans sa main la fameuse pieuvre, a récemment été publiée par un internaute australien. Heureusement, l’animal ne se sentait pas en danger et n’a pas réagi. En fait, l’animal n’attaque pas en premier. Il ne libère le venin que pour se défendre. La séquence, capturée sur une plage de Darwin, en Australie, est ensuite devenue virale.

« D’habitude, je suis assez calme, mais cette vidéo a fait battre mon cœur. C’est comme si on tenait la mort dans sa main», a écrit l’internaute.

Mots-clés animaux