Cette vidéo montre une comète en train de se faire vaporiser par notre Soleil

Le 15 août dernier, l’engin spatial de l’Observatoire solaire et héliosphérique (SoHO) a capturé la vidéo d’une comète en train de mourir. La séquence montre une ligne rougeoyante qui se dirige droit vers le Soleil avant de se désintégrer. Vénus y est visible, en haut à gauche, sous la forme d’une tache lumineuse. Au centre, il y a un disque occultant.

Il est utilisé pour cacher la lumière du soleil afin que les objets qui l’entourent soient visibles.

Crédits Pixabay

D’après les chercheurs, il ne s’agit pas d’un évènement rare en terme cosmique. Toutefois, c’est grâce à la technologie de SoHO que les astronomes peuvent enfin observer le phénomène avec une telle précision. Ils ont également souligné que les fragments de comète n’atteignent pas le soleil. Ils ne peuvent pas survivre aux stress thermique et gravitationnel causés par ce dernier.

Ainsi, en s’approchant de l’étoile, la comète s’est séparée en de plus petits morceaux. Ensuite, certaines pièces ont adopté des périodes orbitales légèrement différentes. Toutefois, leur trajectoire orbitale est restée la même.

La fin d’une cascade de fragmentation et de désintégration

« Bien sûr, j’étais en vacances pendant 3 jours quand cette superbe comète de Kreutz a été immortalisée à travers les caméras LASCO. Malheureusement, son sort est le même que celui de 99% des comètes rasantes : la vaporisation totale », a publié l’astrophysicien Karl Battams sur Twitter, le 17 août.

« Ce que vous voyez, c’est la fin d’une cascade de fragmentation et de désintégration, où vous aviez une fois une comète beaucoup plus grosse, qui n’était qu’une comète trop proche du Soleil », a déclaré Jonti Horner de l’Université du Queensland Sud.

Une autre comète rasante plus spectaculaire

Les comètes qui passent à leur périhélie extrêmement près du Soleil sont appelées « comètes rasantes ». Les scientifiques distinguent trois différentes familles dans cette catégorie : les Marsden, les Kracht et les Kreutz. Celle de la vidéo appartiendrait à cette dernière, qui est la plus grande d’entre elles.

Selon certaines spéculations, un morceau de comète beaucoup plus gros serait actuellement en train de se rapprocher du soleil. Il pourrait subir le même sort dans une décennie. « Ce serait génial, c’est quelque chose que je serais vraiment heureux de voir de mon vivant, c’est une comète rasante vraiment spectaculaire », a confié Horner.