Cette vidéo retrace la naissance de la Voie Lactée

Le California Institute of Technology a constitué un groupe de plusieurs chercheurs afin de travailler sur un nouveau modèle informatique capable de simuler numériquement la naissance et l’évolution de la Voie Lactée à travers les millénaires. Après de nombreux calculs, ils sont finalement parvenus à leurs fins et ils en ont profité pour réaliser une vidéo très impressionnante.

La Voie Lactée fait référence à la galaxie dans laquelle nous vivons tous, et donc à la galaxie dans laquelle se trouvent le système solaire et notre magnifique planète.

Voie Lactée

Des chercheurs du Caltech ont créé un nouveau modèle informatique consacré à la naissance et l’évolution de la Voie Lactée.

Si l’on en croit les observations faites grâce au télescope spatial Spitzer, alors la Voie Lactée serait (notez le conditionnel) une galaxie spirale barrée.

Un calcul qui a nécessité l’utilisation de 2 000 ordinateurs

Personne n’a cependant été encore en mesure de le prouver et beaucoup d’astronomes estiment ainsi qu’elle peut appartenir à la catégorie des galaxies spirales ordinaires. Tout ce que l’on sait, finalement, c’est qu’elle serait née il y a environ 13,7 milliards d’années, ce qui correspond grosse-modo à l’âge de l’Univers.

Les scientifiques travaillent depuis longtemps sur des modèles informatiques afin de retracer son évolution, mais ces derniers étaient tous considérés comme étant très perfectibles.

En réalité, les astronomes étaient confrontés à un problème insoluble depuis plusieurs années. D’après les modèles existants, la Voie Lactée aurait nécessité pas moins d’une centaine de galaxies naines pour atteindre la taille que nous lui connaissons, mais les observations faites par les chercheurs ont révélé que seule une trentaine de galaxies ont suffi à créer notre galaxie.

Pendant très longtemps, les scientifiques ont pensé que ce décalage venait d’une mauvaise compréhension de la matière noire, mais l’équipe du Caltech pense avoir trouvé la solution de ce mystère en intégrant une nouvelle variable dans cette belle équation : l’explosion d’une supernova.

Après pas mal d’heures de boulot, les membres de la fine équipe ont fini par accoucher d’un modèle informatique viable. Ils ont donc lancé le calcul et ils ont tourné dans la foulée une vidéo afin d’immortaliser l’expérience.

Une expérience qui a tout de même mobilisé pas moins de 2 000 ordinateurs (700 000 heures CPU). Maintenant, il faut avouer que le résultat les vaut franchement.