Chang’e-4 : le rover chinois a trouvé d’étranges roches sur la Lune

La Chine a commencé l’année en beauté en entrant dans l’histoire début janvier par l’atterrissage réussi du premier engin spatial sur la face cachée de la lune.

Maintenant que le rover chinois Chang’e-4 est sur la lune, il a commencé à récolter les premiers matériaux lunaires et ce qu’il a découvert pourrait complètement chambouler nos connaissances de la lune.

JAXA Lune

Crédits Pixabay

De nouvelles données concernant la structure interne lunaire

La Chine est maintenant le premier et le seul pays à avoir un rover posé sur la face cachée de la lune. Le rover s’est posé dans le cratère Von Kármán qui se trouve au milieu de l’immense bassin Pôle Sud-Aitken, un ancien cratère d’environ 2 500 kilomètres de diamètre pour 13 kilomètres de profondeur, le plus grand bassin d’impact de la surface de la Lune, et même du système solaire. Et ce n’est pas par hasard si l’Administration spatiale nationale chinoise a posé son rover à cet endroit. C’est que c’est l’endroit idéal pour étudier la structure interne de la lune.

Yutu-2, le rover mobile couplé à Chang’e-4, a utilisé le rayonnement réfléchi pour analyser les minéraux présents sur son site d’atterrissage, à l’intérieur du cratère Von Kármán. C’est ainsi qu’il a repéré des couches riches en deux types de minéraux qui ne correspondent pas à la croûte lunaire typique. Selon les auteurs de l’étude, il est probable que ces minéraux soient des matériaux du manteau supérieur.

Si cela était confirmé, les minéraux découverts par Yutu-2 donneraient aux chercheurs un regard complètement nouveau sur le fonctionnement interne de notre compagnon céleste. Ce qui nous aiderait peut-être à résoudre des mystères de longue date concernant la formation et l’évolution de la lune.

La lune n’a pas encore livré tous ses secrets

Jusqu’ici, tout ce que nous savions de la Lune, notamment en ce qui concerne son évolution et son état actuel, nous venait des échantillons rapportés par les missions Apollo, qui ont toutes atterri sur le côté visible de la lune. Les minéraux découverts maintenant par le rover chinois sont d’une valeur inestimable, mais ils ne racontent qu’une infime partie de l’histoire de la lune, étant donné que ce sont tous des minéraux de surface qui ne proviennent que d’une infime partie de la surface lunaire.

Le manteau lunaire, une couche solide sous la croûte qui était autrefois plus chaude, renferme toujours de nombreux mystères que les scientifiques espèrent percer en réussissant à en prélever des échantillons.

Mots-clés géologielune