Clicky

Changement climatique et agriculture : une grande réforme s’impose

Le changement climatique est désormais sur toutes les lèvres. Cela n’a rien de surprenant puisque de nombreux experts tirent la sonnette d’alarme depuis plusieurs années.

Néanmoins, les mesures prises par les gouvernements et les organismes ne parviennent cependant pas à stopper l’inévitable. Les conséquences désastreuses du réchauffement du climat sur la nature, l’environnement et la qualité de vie des populations sont de plus en plus violentes.

Saviez-vous que le secteur agricole est l’une des principales sources de gaz à effet de serre ? Selon une étude effectuée et publiée en fin d’année dernière par des chercheurs américains, il est primordial de modifier complètement l’agriculture dans le but de l’adapter à la lutte contre l’augmentation des températures mondiales.

L’étude explique qu’il s’agit d’une mesure indispensable pour pouvoir espérer produire assez de nourriture et subvenir aux besoins alimentaires de la population mondiale dans les années à venir.

Cultiver plus de fruits et de légumes

Dans un document de recherche, les experts avancent quelques suggestions pour rendre le secteur de l’agriculture moins polluant, mais tout aussi productif. Le document dévoile notamment la prédominance de la culture des céréales, d’huile et de sucre au détriment de celle des fruits, des légumes et des protéines qui sont pourtant moins polluants à cultiver, mais plus nourrissants.

Les auteurs de l’étude suggèrent qu’il faudrait augmenter la superficie des terres dédiées à la culture des fruits et légumes. Cette solution permettrait non seulement de réduire l’émission de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, mais aussi de fournir une nourriture plus saine à la génération future.

Manger moins de viande

Une autre solution avancée par l’étude consiste également à consommer moins de viande pour se tourner vers des sources de protéines moins polluantes comme du poisson, des champignons, des algues ou même des insectes. Les scientifiques admettent cependant que cette solution n’est pas vraiment réaliste quand on connait l’amour des consommateurs pour la viande de nos jours.

Quel rapport entre la viande et la pollution ? Il faut savoir que certains animaux élevés pour la consommation produisent une grande quantité de gaz à effet de serre. C’est notamment le cas des vaches qui produisent une énorme quantité de méthane par tête. Le méthane compte justement parmi les gaz à effet de serre les plus dangereux pour l’atmosphère.

Mots-clés écologie