Changement climatique : nous avons une décennie pour éviter le pire

Un groupe d’experts intergouvernementaux a rédigé un rapport concernant l’évolution du climat. Ce rapport décrit ce à quoi ressemblera notre planète dans quelques années si nous parvenions à maintenir le réchauffement de la température planétaire en dessous de 1,5° Celsius.

Il dévoile également le scénario catastrophique qui nous attend si nous échouons et si cette température planétaire augmente de 2° Celsius.

Bien que ce demi-degré semble être de moindre importance, le rapport indique qu’il est susceptible de provoquer d’importants changements sur notre planète. Non seulement du point de vue environnemental, mais surtout du point de vue humanitaire, car une hausse de température de 2° Celsius pourrait être mortelle pour les populations les moins favorisées.

Les auteurs de ce rapport déclarent que ce sont nos actions d’aujourd’hui qui décideront de notre avenir à tous dans les années à venir.

Un demi-degré qui fait toute la différence

Le rapport a été publié le 7 octobre 2018. Il déclare que le compte à rebours est désormais lancé. Le document commence par dresser un bref état des lieux et il précise que la température de notre planète a augmenté de 1° Celsius à cause de la pollution liée à l’émission du carbone.

En partant de ce constat, les chercheurs ont fait des recherches sur la manière de ne pas dépasser les 1,5° de hausse de température.

Ce cap a son importance. Avec un réchauffement limité à 1,5° Celsius, nous risquons en effet perdre 70 à 90% des coraux et la plupart des îles basses ne seront plus habitables. Toutefois, si le tableau dépeint par les chercheurs semble sortir tout droit d’un film catastrophe, le pire reste encore à venir.

Avec un réchauffement à 2°, nous n’aurons plus de corail du tout. Notre environnement connaîtra de profonds bouleversements. L’océan deviendra acide, le niveau de la mer s’élèvera dangereusement et nous assisterons au démantèlement du tissu planétaire.

Il est urgent de décarboniser la Terre

Une scientifique et chercheuse principale de l’université de Washington déclare qu’ « Il y a un million de solutions. Lorsque vous les examinez, elles peuvent être relativement anodines. C’est au moment de les assembler qu’elles deviennent grandes et puissantes. »

L’objectif principal serait de réduire d’environ 45 % les émissions de carbone. Pour y parvenir, il est important que les politiques des gouvernements s’accordent pour s’attaquer au système économique mondial et insister sur la mise en place d’un mode de vie plus durable avec des innovations technologiques nécessitant moins de demandes en énergie.

Les chercheurs estiment que pour parvenir à limiter le réchauffement à 1,5°, il faut prévoir des investissements massifs d’une échelle de 2,4 milliards de dollars par an d’ici 2035.

Ce rapport vise à mettre toutes les cartes entre les mains des dirigeants du monde. Une grande conférence internationale sur le climat est justement prévue se tenir à Katowice, en Pologne, du 3 décembre 2018 au 14 décembre 2018.

Mots-clés climatécologie