ChatRoulette menacé par la Loppsi ?

Non mais franchement, qu’est ce qu’on s’marre en France, hein… Comme chacun le sait, la Loppsi a récemment été validée par nos amis les députés de l’Assemblée Nationale et devrait bientôt passer au Sénat histoire d’être votée. Oui et il n’en fallait pas plus à notre Nadine Morano nationale pour commencer à parler de la régulation d’internet et même de menacer ChatRoulette, le gros buzz de ces dernières semaines. Comme dirait l’autre, ça commence à sentir le sapin…

ChatRoulette, c’est quoi ?

Cela ne vous aura sans doute pas échappé si vous êtes un lecteur régulier, je n’ai pas encore parlé de ChatRoulette sur la Fredzone. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas un oubli mais plutôt un choix. Et vous allez vite comprendre pourquoi…

ChatRoulette repose sur un concept sympathique : permettre à des inconnus qui ne se connaissent pas de dialoguer par webcam interposée. En gros, on se connecte au site, on clique sur un bouton et on voit ce qui se passe chez d’autres personnes. Sur le papier, on peut donc rencontrer des gens de tout horizon, découvrir de nouvelles cultures, s’enrichir, voir ce qui se passe dans le monde.

Dans les faits, c’est un peu différent puisque la plupart des utilisateurs mâles profitent du service pour assouvir de bas instincts. Concrètement, donc, on a surtout tendance à voir des bites un peu partout sur son écran et ce n’est pas forcément mon délire. Non et le pire dans cette histoire tragique, c’est qu’on trouve très peu de filles à poil.

Ce qui explique pourquoi ChatRoulette n’est pas fait pour moi et pourquoi je n’en ai pas encore parlé.

Du moins jusqu’à aujourd’hui…

ChatRoulette vs Nadine Morano

Comme je m’y attendais (oui, je suis visionnaire), il n’a pas fallu longtemps à nos politicards pour mettre leur nez dedans. Et c’est finalement Nadine Morano, secrétaire d’état chargée de la Famille et de la Solidarité, qui a dégainé la première. Interrogée sur le phénomène ChatRoulette dans les Grandes Gueules sur RMC, elle a donc balancé, je cite : « Je trouve cela choquant, inacceptable. »

Mais ce qui est plus grave, de mon point de vue, c’est qu’elle a ajouté un peu plus loin : « On a des moyen d’intervention »Et elle n’a pas manqué de rappeler ensuite l’article 4 de la Loppsi… Pour ceux qui ne connaissent pas le texte de loi sur le bout des doigts, il faut préciser que cet article prévoit le filtrage du web pour tous les contenus pédophiles.

Et là, c’est un peu le choc. Certes, sur ChatRoulette, on voit passer pas mal de bites mais elles semblent toutes bien majeures, hein… Or, ce que semble entendre (notez le conditionnel) notre chère Nadine Morano, c’est que ce dernier est un service pédophile. Enfin, il faut espérer que c’est ce qu’elle pense, car sinon cela pourrait vouloir dire qu’elle entend utiliser la Loppsi pour filtrer tous les contenus un peu tendancieux.

De là à supprimer carrément la pornographie, il n’y a qu’un pas.

Rendez-moi mon YouPorn !