Clicky

Cheetah 3, le robot du MIT qui voit mieux qu’un humain

Les chercheurs du Massachusetts Institue of Technology viennent de dévoiler leur machine de course Cheetah 3. Cette dernière est aussi agile et rapide qu’un guépard.

Elle présente également une caractéristique hors norme. Ce robot est totalement aveugle, plus précisément, il ne dispose ni de capteurs visuels ni de caméras.

Pourtant, Cheetah 3 est bel et bien capable de se mouvoir, sans se cogner, dans des endroits encombrés et des terrains accidentés. Le robot peut également se déplacer dans le noir, monter un escalier encombré, sauter des obstacles.

Cheetah 3 trouve son chemin uniquement à travers ce qu’il sent de son environnement. Selon les chercheurs, c’est comme quand on doit se frayer un chemin dans le noir et que l’on est obligé de se fier à tous nos autres sens à part la vue.

Une locomotion basée sur l’information tactile

Sangbae Kim, professeur agrégé de génie mécanique au MIT, a déclaré dans un communiqué que Cheetah 3 a été conçu pour pouvoir réagir à toutes situations sans compter sur la vision. Selon lui, la vision peut-être inexacte, brouillée et parfois même indisponible, rendant l’action impossible et ralentissant les mouvements du robot.

Ainsi, Cheetah 3 s’appuie essentiellement sur l’information tactile qu’il reçoit de son environnement. De cette façon, non seulement il peut adapter ses mouvements aux renseignements qu’il collecte au fur et à mesure qu’il se meut, il a également la capacité de contourner les obstacles imprévus qu’il rencontre tout en restant agile et rapide.

Présent à la conférence de Madrid

Kim et son équipe ont mis alors au point deux algorithmes pour rendre Cheetah 3 performant. Le premier algorithme est la détection de contact. Cette technologie aide le robot à combiner plusieurs sources d’information qui vont lui permettre de déterminer le meilleur moment pour passer d’une étape à une autre.

Le second algorithme est le contrôle prédictif des modèles. La machine s’en sert pour calculer la force qu’il doit appliquer dans l’une de ses jambes lorsqu’il s’engage dans une étape. Cet algorithme effectue vingt calculs par seconde. Ces deux algorithmes confèrent une plus grande marge de manœuvre à Cheetah 3 qui peut également effectuer des mouvements d’étirement et de torsion.

Les chercheurs du MIT envisagent de présenter Cheetah 3 lors de la conférence internationale sur les robots intelligents qui se tiendra à Madrid en octobre 2018.

Mots-clés robotiquerobots

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !