Clicky

Chercher des extraterrestres, ça coûte cher

Apparemment, les programmes de recherche de vie extraterrestre font dépenser beaucoup d’argent. Comme le rapporte le blog ArsTechnica, la compagnie To The Stars de Tom DeLonge, l’ancien guitariste/chanteur de Blink-182, aurait affiché une perte de plus de 37 millions de dollars.

Tom DeLonge est surtout connu pour avoir été guitariste et chanteur au sein du groupe de pop funk américain Blink-182. Il a quitté son groupe il y a plus de deux ans afin de se consacrer sur sa véritable passion : la recherche de la vie extraterrestre. Décidément, Brian May, l’ancien guitariste de Queen n’est pas le seul artiste à s’intéresser à la vie dans l’espace. Notons que celui-ci possède même un doctorat en astrophysique.

Etude extraterrestres

En ce qui concerne Tom Delonge, il a fondé l’Académie To The Stars. Il s’agit d’une organisation qui rassemble des scientifiques et des personnes créatives s’intéressant à la vie en dehors de notre planète.

Cependant, après seulement un an d’activité, To The Stars Academy aurait accusé une perte de plus de 37 millions de dollars.

L’académie de Tom DeLonge qui traque les ovnis en mauvaise posture ?

L’avenir de To The Stars, et donc une de nos chances de savoir si des extraterrestres existent vraiment, semble menacé. D’après Ars Technica, un rapport de la Securities and Exchange Commission indique que To The Stars a accumulé un déficit de 37 millions de dollars, plus précisément de 37 432 000 dollars. Dans un communiqué, Tom DeLonge souligne même que sa compagnie s’attend à encourir encore de nombreuses pertes.

Cela est dû aux dépenses de fonctionnement et aux dépenses courantes.

Malgré cette situation financière compliquée, To The Stars espère tout de même rester active pendant au moins les douze prochains mois. Pour ce faire, elle compte vendre des actions supplémentaires. Il faut savoir que l’organisation a déjà réussi à vendre 50 millions de dollars d’actions à environ 2 500 investisseurs, mais apparemment, cela ne lui a pas permis de redresser la barre.

Tom DeLonge a réagi

Face à l’article d’Ars Technica, Tom DeLonge a émis un communiqué soulignant que le déficit de 37 millions de dollars n’est pas une dette.

Selon lui, il est attribué à la charge de rémunération par rapport au nombre d’actions. Par conséquent, il n’est pas lié aux résultats opérationnels de la société. Le fondateur de To The Stars menacerait d’ailleurs de porter plainte contre l’auteur de l’article, Eric Berger, parce qu’il le considère comme mensonger.