Chewbacca vit en Papouasie et il n’a pas de poils

Chewbacca est sans aucun doute possible un des personnages emblématiques de Star Wars. Sans le célèbre Wookie, la franchise ne serait sans doute pas la même. Non, et certains d’entre vous seront sans doute ravis d’apprendre qu’il existe bel et bien. Mieux, il vit même sur notre planète, en Papouasie. Et le plus dingue, dans l’histoire, c’est qu’il est totalement dépourvu… de poils.

Chewbacca est un personnage un peu… particulier. Il est plutôt grand et il a mauvais caractère, certes, mais il est surtout reconnaissable à ses poils et à ses meuglements rauques.

Chewbacca

Comment résister à ce sourire ravageur ?

Non, c’est sûr, Chewie ne passe pas inaperçu et il compte bien évidemment de nombreux fans à travers le monde… y compris chez les entomologistes.

Chewbacca compte de nombreux fans à travers le monde

Quatre chercheurs ont en effet souhaité lui rendre hommage en donnant son nom à un nouvel insecte découvert en Papouasie-Nouvelle-Guinée : le Trigonopterus chewbacca. Et s’il porte ce nom, ce n’est pas complètement par hasard. Du tout.

Cet insecte appartient à la famille des coléoptères, et plus précisément à l’espèce des curculionidés, ou charançons pour les intimes. Il est donc cousin des scarabées et des coccinelles. D’ailleurs, il leur ressemble beaucoup et il est ainsi doté d’une épaisse carapace recouvrant tout son corps, une carapace qui le protège de toutes les agressions extérieures.

La vie d’un charançon n’est effectivement pas de tout repos.

Toutefois, le mâle est aussi assez… poilu. Enfin, ce n’est pas tout à fait exact mais ses antennes et ses pattes sont recouvertes de petites structures orangées mesurant 3,34 millimètres de longueur. Des structures qui rappellent un peu les poils de ce bon vieux Chewie et qui lui ont donc valu son nom.

Le Trigonopterus chewbacca vit dans les feuilles mortes

Le Trigonopterus chewbacca est un insecte plutôt discret, qui vit généralement dans les feuilles mortes qui tapissent les forêts de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Il faut d’ailleurs savoir qu’il est totalement vegan (c’est à la mode) et il se nourrit ainsi exclusivement de la sève végétale.

Il faut tout de même préciser que les scientifiques responsables de sa découverte ont passé une dizaine de jours à genoux dans les feuilles mortes pour le trouver.

Remarquez, la pêche a été fructueuse puisqu’ils ont trouvé quatre nouvelles espèces en tout : T. chewbacca, T. obsidianus, T. puncticollis et T. silaliensis.

Chewbacca Bug

Je vous présente Chewie. Le vrai.