La Chine va utiliser la reconnaissance faciale pour lutter contre le vol de papier toilette

La Chine a trouvé une drôle de manière afin de lutter contre le vol de papier toilette dans les espaces publics. Les autorités comptent effectivement faire appel à la reconnaissance faciale pour mettre fin aux méfaits des visiteurs indélicats. Et non, ce n’est pas du tout un poisson d’avril.

Le Temple du Ciel est un des plus beaux monuments de Pékin et il est considéré par beaucoup de spécialistes comme le summum de l’architecture chinoise traditionnelle. L’UNESCO semble lui aussi être de cet avis puisque le site a été inscrit à la liste du patrimoine mondial à la fin des années 90.

Vol PQ

La Chine a trouvé une manière originale de lutter contre les voleurs de PQ.

D’après les informations dont on dispose, ce temple aurait été construit pendant le règne de l’empereur Yongle entre 1406 et 1420.

Le Temple du Ciel confronté à des voleurs de papier toilette

Il a ensuite été occupé pendant plusieurs années par l’alliance franco-britannique au milieu du dix-neuvième siècle avant d’être pillé et laissé à l’abandon après la chute de l’Empire Qing. Les administrations suivantes l’ont totalement délaissé, mais le temple a ensuite été réhabilité au début du vingtième siècle et il a rouvert au public en 1918.

En 2005, la Chine a lancé une nouvelle phase de rénovation du temple afin de préparer les Jeux Olympiques de Pékin. Le complexe a d’ailleurs été transformé en parc afin de permettre aux habitants de la ville de venir se ressourcer. Un choix intelligent puisque la capitale chinoise est confrontée depuis plusieurs années à d’importants problèmes environnementaux.

Des problèmes se manifestant en partie par une augmentation significative de la pollution atmosphérique.

Afin d’accueillir les touristes et les habitants de la ville dans les meilleures conditions possible, les autorités ont installé sur place plusieurs toilettes. Toutefois, il semblerait que certains visiteurs indélicats abusent de ces infrastructures. Des voleurs de papier toilette sévissent en effet dans les environs et cela pose beaucoup de problèmes aux autorités.

Des machines qui ne font pas l’unanimité

Face à la situation, ces dernières ont décidé de prendre le taureau par les cornes et de faire appel à la reconnaissance faciale pour forcer les visiteurs à respecter les infrastructures et à se comporter correctement.

Comment ? En mettant en place des distributeurs assez particuliers.

Pour les actionner, les usagers devront en effet se tenir immobiles pendant quelques secondes devant ces machines et accepter d’être photographiés. Ces dernières scanneront alors leur visage avant de leur délivrer leurs précieux feuillets. En outre, ces derniers ne pourront pas se resservir tout de suite et ils devront ainsi attendre neuf minutes entre la distribution de chaque lot.

Mais voilà, ces fameuses machines ne font pas l’unanimité chez les usagers. En réalité, ces derniers estiment que ces machines ne sont pas franchement généreuses et elles ont ainsi tendance à se contenter de quelques feuillets. Selon le People.cn, plusieurs visiteurs s’en seraient d’ailleurs pris violemment à ces machines.

Crédits Image : fawan.com