Chirurgie plastique : un cas rare de problème visuel chez une patiente après une injection

Une patiente a eu une mauvaise surprise lors d’une procédure de remodelage du nez qui devait être simple et rapide.

La femme de 41 ans devait recevoir des injections d’un produit cosmétique au niveau de son nez. Malheureusement pour elle, les injections ont provoqué des blocages au niveau des vaisseaux sanguins de son œil gauche, ce qui plus tard a entraîné des problèmes visuels.

Crédits Pixabay

L’intervention en question consistait à utiliser une substance appelée hydroxyapatite de calcium pour changer l’aspect du nez. Le liquide est injecté au niveau de certains points spécifiques de l’organe pour obtenir l’effet désiré.

Le rapport médical sur le cas de cette patiente a été publié dans le journal JAMA Ophthalmology le 23 mai dernier. Selon les auteurs, il s’agit d’un cas de complication assez rare.

L’apparition du problème

D’après le rapport médical, aussitôt après une injection du produit, la patiente a ressenti une douleur extrême dans son œil gauche, et aussi un trouble de la vision. Ces symptômes ont continué pendant deux semaines bien qu’elle ait suivi un traitement à base de gouttes pour augmenter le flux sanguin vers l’œil.

La patiente a décidé de consulter un autre ophtalmologiste en la personne du Dr Lediana Goduni pour avoir une deuxième opinion sur son cas.

Le Dr Goduni travaille au New York UniversitySchool of Medicine et est co-auteur du rapport en question. Dans celui-ci, la spécialiste indique que la patiente n’a en fait rien perdu de son acuité visuelle, mais que son champ de vision a été rétréci.

Le diagnostic des spécialistes

Les premiers tests effectués sur la patiente ont révélé que celle-ci avait des blocages sur une partie de l’œil appelé la choroïde ou la couche de vaisseaux sanguins en dessous de la rétine. Les médecins ont ensuite utilisé une méthode d’imagerie médicale à haute résolution appelée la tomographie par cohérence optique sur l’œil affecté.

Cette dernière méthode a montré des petites zones hyper-réflectives dans la choroïde. Selon les médecins, il s’agit des résidus du liquide utilisé lors de l’injection. Les particules du produit cosmétique ont d’après eux atterri à un endroit connecté aux vaisseaux sanguins de l’œil. Ce cas peut se produire lorsque l’aiguille de la seringue est plantée dans un vaisseau sanguin majeur du visage.

D’après les spécialistes, le cas de cette patiente est assez rare. Ce type de complication peut cependant être assez grave et pourrait même conduire à une perte de la vue dans certains cas sévères. Selon le Dr Goduni, il n’y a pas de traitement pour ce genre de problème, mais la meilleure solution reste la prévention.