Chrome bloquera les pubs intrusives l’année prochaine

Google vient de le confirmer, Chrome intégrera dès l’année prochaine un bloqueur de pubs. Il se focalisera cependant sur les formats les plus intrusifs. La firme conseille aux éditeurs de se préparer.

Google tire la plupart de ses revenus de son programme publicitaire. Toutefois, le modèle économique de la firme est en péril depuis l’avènement des bloqueurs de publicités. Face à la situation, l’entreprise a donc décidé de répliquer en développant… son propre adblocker.

Bloqueur pub Chrome

L’outil sera cependant un peu différent de ce que proposent les autres solutions disponibles sur le marché.

Chrome bloquera les publicités intrusives dès l’année prochaine

Chrome ne bloquera effectivement pas toutes les publicités affichées sur les sites des éditeurs, seulement les plus intrusives. Il se focalisera donc sur les formats les plus déceptifs pour les internautes et notamment sur ceux qui gênent la lecture du contenu des sites. Les interstitiels seront ainsi visés, de même pour les formats multimédias diffusant de la vidéo ou de l’audio en continu au sein de la page.

Sridhar Ramaswamy, l’homme à la tête de la division publicitaire de la firme, le système mis en place ne favorisera pas les annonces diffusées par le biais du network publicitaire de Google.

Si une annonce détenue ou desservie par le géant américain ne correspond pas aux directives fixées par les ingénieurs en charge du développement de ce bloqueur de publicités, alors elle sera automatiquement bloquée.

Plus intéressant, ce système de filtre ne se limitera pas à la version de bureau du navigateur et il sera aussi fonctionnel sur l’application mobile. En outre, il sera activé par défaut sur tous les appareils et il fonctionnera en toute transparence. Il ne nécessitera donc aucune intervention de la part de l’utilisateur. Mme Michu appréciera sans doute.

Comme indiqué un peu plus haut, cette fonction sera active à partir de l’année prochaine. Google n’a donné aucune date pour le moment, mais il conseille aux éditeurs de se préparer au déploiement de ces filtres dès à présent pour éviter les mauvaises surprises.

Une décision controversée

Pour les aider, la firme va bientôt proposer un nouvel outil en ligne. Il leur permettra de savoir si les annonces diffusées sur leurs sites sont en violation avec les conditions fixées par l’entreprise, et donc si elles seront bloquées par Chrome l’année prochaine. Il faut d’ailleurs préciser que les règles en question n’émanent pas directement de la firme.

Les formats inacceptables sont en effet déterminés par un collectif composé de plusieurs membres prestigieux parmi lesquels on trouve Google, bien sûr, mais également Facebook et le Washington Post.

Bien sûr, cette décision ne fait pas l’unanimité sur la toile. Chrome est à l’heure actuelle le navigateur web le plus répandu sur le marché et l’outil risque donc de donner beaucoup de pouvoir à Google. Toutefois, l’initiative est intéressante et elle devrait notamment améliorer l’expérience utilisateur. À terme, elle pourrait même être très rentable pour les éditeurs puisque les internautes ressentiront sans doute moins le besoin d’installer des bloqueurs de publicités.

Ceci étant, il ne faut pas non plus être naïf. Google est une entreprise et elle a besoin de la publicité pour vivre. Cet outil a donc aussi pour mission de protéger ses intérêts et de l’aider à conserver sa place sur le marché.

Pour finir, il faut également noter que Google a l’intention d’inclure une option à son navigateur afin de proposer des choix de financement aux internautes. Si tous les encarts d’un site se retrouvent subitement bloqués par le navigateur, alors ce dernier affichera un message proposant aux internautes de rémunérer l’éditeur du site. Du moins si ce dernier a activé le support de cette fonction au préalable.