Chukka, le baladeur MP3 à énergie cinétique

Des fois, on se dit que les designers prennent un peu trop de coke. Non, sans déconner, nous avons tous assisté au moins une fois dans notre vie à une création complètement barrées. Cette fois, la palme revient sans doute au Chukka, un lecteur MP3 à énergie cinétique qu’il faut secouer très très fort pour le recharger. Oui oui, ça me fait bien penser à autre chose à moi aussi.

Chukka, le premier baladeur MP3 à énergie cinétique

Le marché du baladeur MP3 est un peu bordélique, il faut bien l’avouer. Il suffit d’aller au Carrouf’ du coin et de filer droit vers le rayon dédié pour s’en rendre immédiatement compte. On trouve des centaines de modèles, avec des spécifications parfois un peu obscures et on est donc bien content de pouvoir compter sur le professionnalisme et l’oeil éclairé du vendeur responsable de ce rayon. Non, je déconne, ils sont souvent nazes, les vendeurs de grande surface.

Chukka, en situation

Ressemblant à un espèce de nunchaku un peu bizarre, le Chukka est, à ma connaissance du moins, le premier baladeur MP3 exploitant l’énergie cinétique pour se recharger. Globalement, donc, une fois les batteries à plat, il suffira de secouer le machin dans tous les sens pour pouvoir écouter sa chouette collection de musique piratée (une fois qu’on a acheté un baladeur MP3, on n’a plus les moyens d’acheter des CDs, le monde est mal fait).

Chukka, une démonstration de l'engin

Autre point intéressant, si vous n’êtes pas une brute, vous pouvez aussi recharger le Chukka en le caressant tout tendrement. A noter que la forme du baladeur s’y prête d’ailleurs énormément puisqu’il ressemble globalement à un gros chapelet ou à un pénis en plusieurs morceaux (oui, je sais, c’est dégueulasse, d’ailleurs le sexe c’est sale, surtout avant le mariage). Quand on vous dit que les nouvelles technologies sont en passe de devenir une vraie religion à part entière, ce n’est pas pour rien. A noter aussi que les commandes du baladeur sont mobiles et qu’il suffit de les faire évoluer sur la corde pour qu’elles rentrent en action.

Alors évidemment, on ne sait pas si le machin sera disponible un jour au Carrouf’ du coin mais le fait est que Thomas, son designer, ne manque vraiment pas d’idées. Si vous avez envie d’en savoir plus, vous pouvez toujours vous rendre sur le site officiel. Vous y trouverez des photos mais aussi une chouette vidéo de démonstration.

Via Tuvie