Cicada 3301 : l’étrange histoire d’un défi Internet pas comme les autres

Cicada 3301. Derrière ces quelques lettres et ces quelques chiffres se cache en réalité un des défis les plus difficiles et les plus mystérieux du web. Personne ne sait qui en est à l’origine ni même quel est son but. La seule chose que l’on sait, c’est qu’il nécessite une solide culture générale et de très bonnes connaissances en cryptographie.

Tout a commencé sur 4chan en janvier 2012, et plus précisément sur le fameux board /b/. Un matin, en se rendant sur le site, les internautes ont pu découvrir une image partagée par un certain 3301, un message se présentant sous la forme d’un message écrit en blanc sur fond noir.

Cicada 3301

Cicada 3301, une énigme qui fait parler d’elle depuis 2012.

Un message suffisamment mystérieux pour attirer l’attention des passants : « Bonjour. Nous cherchons des individus très intelligents. Pour les trouver, nous avons conçu un test. Un message se cache dans cette image. Trouvez-le et il vous mènera sur la voie pour nous trouver. Nous sommes impatients de rencontrer les quelques personnes qui réussiront à faire le chemin jusqu’à nous. Bonne chance. »

Cicada 3301, une énigme qui trouve ses origines en 2012

Intrigués, plusieurs internautes ont commencé à s’intéresser à cette image. Joel Eriksson, un développeur suédois âgé d’une trentaine d’années, en faisait partie. Il a donc ouvert l’image dans un éditeur de texte. En le faisant, il a découvert une mention cachée à la fin du code : « TIBERIVS CLVDIVS CAESAR says lxxt>33m2mqkyv2gsq3q=w]O2ntk ».

Notre talentueux développeur immédiatement fait le rapprochement avec le Chiffre de César et donc avec cette méthode de chiffrement qui consiste à décaler les lettres de l’alphabet de quelques crans vers la droite ou la gauche pour chiffrer ou déchiffrer un message. Il a alors utilisé le chiffre « 4 » pour décoder le message puisque Claude était le quatrième empereur romain.

L’initiative s’est révélée payante. En procédant de la sorte, il a réussi à trouver une URL le menant vers un message lui  indiquant que tout ceci n’était qu’un leurre. Toutefois, en observant attentivement la structure des phrases et les mots utilisés, il a compris que cette mention faisait en réalité allusion à un logiciel de stéganographie du nom de Outguess.

Un logiciel avec lequel il a ouvert la fameuse image du début.

Joel a alors découvert une adresse pointant vers un sujet publié sur Reddit, un sujet comprenant de nombreuses informations étonnantes et notamment des suites de nombre écrit en langue Maya.

Après avoir poussé plus loin ses investigations, il a découvert d’autres références renvoyant cette fois vers la légende du Roi Arthur.

Elles lui ont permis d’obtenir un numéro de téléphone. Il en a immédiatement parlé sur le canal de discussion créé spécialement pour l’occasion et une personne anonyme s’est rapidement manifestée pour l’attirer sur un autre canal privé.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. En téléphonant au numéro de téléphone indiqué, Joel est en effet tombé sur une nouvelle énigme touchant cette fois des nombres premiers : « Très bien. Vous avez été performants. Il y a trois nombres premiers associés à l’image originale finale .jpg. 3301 est l’un d’eux. Vous allez devoir trouver les deux autres. Multipliez les trois nombres les uns aux autres et ajoutez .com à la fin pour atteindre la prochaine étape. Bonne chance. Au revoir. « 

Personne ne sait qui est à l’origine de cette énigme

Cette fois, cependant, l’énigme était assez facile à résoudre. Les deux autres nombres premiers étaient en effet la largeur et la hauteur de l’image de départ, exprimée en pixels. En combinant ces trois chiffres, notre ami a donc trouvé l’adresse d’une autre image contenant encore une fois un message caché. Ouverte avec Outguess, elle laissait apparaître la mention suivante : « Vous avez été suffisamment bon pour arriver jusqu’ici. La patience est une vertu. Revenez à 17:00 le lundi 9 janvier 2012, UTC ».

Après avoir patienté jusqu’à la date et l’heure indiquée, Joel a fini par se retrouver face à 14 localisations différentes pointant vers plusieurs villes dans le monde. Paris en faisait partie, mais la liste comprenait aussi Hawaï, Miami ou même Séoul.

Le plus fou reste à venir, car ces coordonnées pointaient en réalité vers des poteaux sur lesquels étaient accrochées des affiches comprenant un QR Code. Ces derniers renvoyaient bien évidemment sur d’autres images chiffrées et d’autres énigmes.

Ne pouvant pas se déplacer sur place pour récupérer chacun de ces codes, Joel a donc fait passer le message dans le groupe. En les décodant, il a alors réalisé que les prochaines étapes allaient se dérouler dans Tor. Il a eu besoin de deux semaines de plus pour venir à bout de toutes les énigmes suivantes.

Malheureusement pour lui, il a mis trop de temps pour parvenir à ses fins et il n’a donc pas pu ouvrir la dernière porte.

De nombreuses personnes ont tenté d’identifier le groupe ou les personnes cachés derrière Cicada 3301. En pure perte, car personne n’a encore été en mesure de le faire. La seule chose que l’on sait, c’est que ces énigmes ne peuvent pas être le fruit d’un seul individu. Elles ont en effet nécessité de gros moyens pour être mises en oeuvre, notamment pour l’étape des codes.

Plusieurs hypothèses ont été formulées cependant. Certains pensent en effet que ce défi a été organisé par une multinationale afin de recruter les plus brillants esprits de notre époque. Parmi les autres candidats potentiels, on trouve la NSA ou encore les Anonymous.

Cicada 3301 a recommencé à faire parler de lui en 2013, en 2014 puis en 2016, avec de mystérieuses publications partagées sur les réseaux sociaux et sur certaines plateformes populaires. Une fois encore, personne n’a été en mesure d’identifier les organisateurs de l’événement.

Mots-clés insoliteweb