Citizen Farm : une ferme aquaponique sur 15 m2 capable de produire 800 kg de légumes et 400 poissons par an

Citizen Farm et Plurial Novillia ont construit une nouvelle ferme aquaponique à Reims, en partenariat avec Action Logement. Elle mesure seulement 15 m² et elle est capable de produire environ 800 kg de légumes et 400 poissons par an. Grâce à elle, des dizaines de personnes vont pouvoir manger à leur faim.

Citizen Farm est une entreprise assez particulière. Elle ne se contente effectivement pas de vendre ses produits et elle s’est ainsi fixé pour objectif de sensibiliser la population au développement durable, mais aussi de la pousser à respecter davantage la nature et l’environnement.

Citizen Farm

Citizen Farm a construit une nouvelle ferme urbaine, à Reims cette fois.

Comment ? En l’éduquant, tout simplement, et en lui montrant ainsi qu’il est parfaitement capable de profiter des bienfaits de la nature sans pour autant la piller.

Citizen Farm et l’aquaponie, une longue histoire d’amour

Pour mener à bien sa mission, l’entreprise a placé l’aquaponie au cœur de sa stratégie et de ses produits.

L’aquaponie est une forme d’aquaculture assez étonnante fondée sur la culture de végétaux et sur l’élevage de poissons. L’idée est assez simple à la base, car il s’agit d’utiliser les déjections des poissons comme engrais pour les végétaux cultivés. En contrepartie, ces derniers purifient l’écosystème de l’aquarium et ils permettent donc aux poissons de se développer et de se reproduire dans un environnement sain.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’aquaponie n’est pas récente. Elle date en effet de la haute Antiquité et elle était notamment utilisée dans les cultures mésoaméricaines.

Citizen Farm propose pas mal de produits différents à son catalogue. Des produits comme des aquariums et… des fermes urbaines. Après en avoir construit une à Toulouse, elle a décidé de remettre le couvert à Reims afin de venir en aide aux plus démunis. Cette nouvelle ferme a effectivement été construite afin de pouvoir alimenter Toits Solid’Air, un foyer géré par l’Armée du Salut.

Une ferme urbaine de 15 m²

Cette ferme urbaine s’étend sur environ 15 m² et elle est séparée en deux. Dans la partie basse, on trouve deux bacs. Le premier accueille les poissons et le second permet de récupérer l’eau de pluie. Dans la partie haute, on trouve une serre vitrée contenant des fruits et légumes. La terre dans laquelle ils sont plantés se nourrit de l’eau de l’aquarium grâce à un système de pompes. Les déjections des poissons sont alors transformées en nitrites puis en nitrates avant d’être acheminées vers la serre pour nourrir les plantes. Ces dernières purifient donc l’eau de l’aquarium.

Une fois que l’eau est nettoyée, elle retourne dans le bac des poissons qui peuvent se développer tranquillement.

Fait intéressant, la construction de cette ferme a été rendue possible grâce à Plurial Novilia et ce dernier n’a pas l’intention d’en rester là. Il compte en effet mettre en place d’autres partenariats afin de construire des fermes urbaines sur plusieurs sites, notamment dans des écoles, des centres sociaux et des maisons de quartier.

Et le plus beau, dans l’histoire, c’est que la construction de cette ferme a nécessité un investissement de 15 000 € seulement.