City Hunter : premier teaser du nouveau film qui n’est pas Nicky Larson

Le voile vient d’être levé sur la nouvelle adaptation animée de City Hunter qui déboulera dans les salles de cinéma nippones l’année prochaine : en une trentaine de secondes de teaser, ont ainsi été réunis les éléments qui pourront faire défaut au film de Philippe Lacheau.

On avait failli l’oublier, en bons gredins que nous sommes. Pas la peine de se le cacher, ces temps-ci, quand on évoque City Hunter ou Nicky Larson, soit le nom français de son adaptation animée, c’est pour évoquer le projet de film, lui aussi français, accordé à Phillipe Lacheau (Babysitting 1 et 2).

C’est donc avec une impatience doublée d’une crise de tachycardie que l’on a pu découvrir le teaser du film City Hunter, avant de se rendre compte qu’il s’agissait en fait là de la nouvelle adaptation en film d’animation du manga de Tsukasa Hôjô, et non de Nicky Larson et Le Parfum de Cupidon.

City Hunter 2018 : un réalisateur bien connu des fans

Notre Ryo Saeba apparaît peut-être un peu moins musculeux que dans la série animée des années 90, mais le charme semble prêt à opérer une fois de plus. Dans ce teaser offert par Aniplex et rythmé par le morceau Get Wild, car pas possible de faire autrement, les personnages bien connus de l’œuvre de base se succèdent le temps d’informer sur le nom de leurs seiyû respectifs. Outre notre détective privé de choc et de charme, se (re)découvrent Kaori Makimura (Laura Marconi) et sa masse de 100 tonnes, Saeko Nogami (lieutenant Hélène Lamberti) et ses poignards de jambes, Umibôzu (Mammouth) sans sa moumoute et sa protégée Miki (Mirna).

Le réalisateur de ce nouveau film d’animation n’est autre que Kenji Kodama. Non content d’avoir travaillé sur des épisodes de l’anime, il a également œuvré sur plusieurs OAV et le film « 357 Magnum ». Ses derniers projets en date tournaient autour de Détective Conan et de la série Tales of the Abyss. Il faudra patienter un petit moment avant de découvrir son nouveau bébé, puisqu’annoncé en mars dernier, il sera projeté dans les salles nippones près d’un an plus tard, en février 2019. Mince, le même mois que Le Parfum de Cupidon !

Mots-clés city hunter