Coloniser Mars pourrait conduire à une nouvelle guerre mondiale selon un philosophe

Ces derniers temps, les projets d’exploration et de colonisation d’autres planètes se sont multipliés. Les milliardaires semblent trouver du plaisir à planifier les voyages spatiaux. Elon Musk, par exemple, estime pouvoir établir une colonie humaine sur Mars dans quelques décennies. Cependant, certains penseurs estiment que la colonisation d’une autre planète pourrait entrainer la guerre sur Terre.

De nos jours, il est difficile de séparer le réalisme de la science-fiction. Cela requiert des réflexions sur la philosophie scientifique, sur la finalité des technologies, ainsi que le sens du développement scientifique et social.

Mars

Dans ce processus intellectuel, il y a lieu de ne pas négliger le destin de l’espèce humaine et celle de la planète Terre.

Gary Klein considère cette tendance de comme un élément psychologique qu’il appelle « pensée pré mortem ». Le projet de coloniser d’autres planètes serait ainsi un rêve qui est en train de se réaliser, mais qui pourrait, par la même occasion, conduire à un désastre.

Dénuder la Terre pour façonner Mars

« Mars sera l’unique solution possible et nous devrions l’atteindre à tout prix », ce postulat a été avancé par de nombreux experts, y compris l’astrophysicien Stephen Hawking. Cependant, une Terre post-apocalyptique serait probablement moins dangereuse qu’une autre planète du système solaire.

Au début, l’exploration spatiale s’inscrivait dans un cadre purement scientifique, comme l’envie de connaitre le monde qui nous entoure. Actuellement, les hommes espèrent y trouver refuge pour échapper aux dangers imminents qui menacent la vie terrestre. La guerre nucléaire, les catastrophes écologiques ou la création des robots intelligents risquent effectivement d’anéantir les espèces qui vivent sur la planète bleue.

D’après le philosophe, une guerre nucléaire et biologique peut être importée dans n’importe quelle planète habitée par les hommes, partisans de la guerre. Les roquettes portant des bombes seraient beaucoup plus faciles à fabriquer que les roquettes portant des personnes. Pour les intelligences artificielles, les voyages dans l’espace ne seraient jamais un obstacle. Quels que soient leurs « motifs », elles toujours seraient toujours les mêmes ailleurs que sur Terre.

Du temps pour réfléchir à d’autres plans

Aussi, il serait plus raisonnable de créer une technologie qui pourrait servir à atténuer ou à inverser la situation militaire et écologique que de développer celle qui permettra de survivre sur Mars. L’environnement y est froid, sombre, limité en eau et exposé aux radiations.

Par ailleurs, les impacts des lancements et de la fabrication des matériaux destinés à la planète Mars sur la Terre seraient dangereux. La puissance industrielle et les cerveaux scientifiques pourraient être détournés des besoins terrestres pour le bien-être de la colonie.

Finalement, l’idée d’une colonisation extraterrestre ne serait pas une solution aux menaces existentielles et imminentes sur notre planète. D’ailleurs, la Terre dispose encore assez de temps et de moyens pour nous permettre de réfléchir à d’autres plans.

Mots-clés marsphilosophie