Comment bloquer la mise à jour vers Windows 10 ?

Windows 10 a de nombreuses qualités, c’est indéniable, mais il n’est pas non plus apprécié de tout le monde, d’autant que Microsoft a opté pour une stratégie assez agressive. La firme est en effet prête à tout pour nous pousser à l’installer sur notre machine, même à nous forcer la main. Il est cependant possible de bloquer la mise à jour en quelques clics, et sans forcément avoir besoin de connaissances techniques.

Il faut bien l’avouer, Microsoft a enchainé les boulettes ces dernières semaines et l’exemple le plus frappant, c’est sans doute celui de cette fameuse pop-up évoquée dans cet article.

Bloquer Windows 10

Il est très facile de bloquer la mise à jour vers Windows 10… quand on sait comment faire.

Il suffisait en effet de chercher à la fermer en cliquant sur la croix présente en haut à droite pour… lancer l’installation de Windows 10 sur la machine.

Le ton est rapidement monté et la firme a été la cible de vives critiques suite à la mise en place de cette notification. Elle a donc fini par modifier son système afin de calmer les esprits. Cela n’a malheureusement pas eu l’effet escompté et de nombreux internautes l’ont encore mauvaise.

Comme indiqué un peu plus haut, il est cependant possible de bloquer cette mise à jour très facilement et il existe d’ailleurs plusieurs méthodes pour le faire. Cet article n’a pas pour vocation à être pleinement exhaustif mais il devrait tout de même vous être utile.

Méthode 1 : bidouiller la base de registre

Si vous n’êtes pas à l’aise avec votre ordinateur, il sera préférable de ne pas opter pour cette méthode. Elle n’est pas forcément très compliquée mais elle demande un minimum de connaissances techniques puisqu’elle consiste à modifier des clés présentes dans la base de registre.

Mais avant de le faire, il faudra vous assurer d’installer des correctifs sur votre machine en vous appuyant sur Windows Update : KB3065987 sur Windows 7 ou KB3065988 sur Windows 8.1.

Lorsque c’est fait, cliquez simplement sur le bouton du menu démarrer et cliquez sur l’option « exécuter ». Tapez ensuite « regedit » dans la fenêtre et validez en appuyant sur la touche entrée de votre clavier.

La fenêtre de la base de registre apparaîtra alors à l’écran.

Rendez-vous sur cette clé :

HKLM\SOFTWARE\Policies\Microsoft\Windows\WindowsUpdate

Effectuez ensuite un clic droit dans la zone droite et allez chercher l’option « New » puis « Dword (32-bit) Value ». Donnez-lui le nom « DisableOSUpgrade » et attribuez-lui la valeur de « 1 ».

Enchainez ensuite en allant sur cette seconde clé :

HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Policies\Microsoft\Windows\GWX

Une fois encore, faites un clic droit sur la partie droite de la fenêtre et allez chercher l’option « New » puis « Dword (32-bit) Value » et donnez-lui le nom de « DisableGWX ». Passez ensuite sa valeur à « 1 », comme précédemment.

Méthode 2 : passez par un utilitaire

Si vous n’avez pas envie de vous casser la tête et si vous avez très très peur de casser votre ordinateur, alors le mieux c’est sans doute de passer par un utilitaire car il s’occupera de tout à votre place.

Flairant le bon coup, de nombreux développeurs se sont lancés sur ce segment et on compte des dizaines d’outils différents.

Dans le lot, on peut notamment citer GWT Control Panel. Il est pas mal populaire chez les utilisateurs et il s’accompagne en plus d’une documentation complète, en anglais.

Sa tête ne vous revient pas ? Aucun souci, vous pouvez aussi opter pour Never 10. Il a la bonne idée d’être proposé en version « portable » et il ne sera donc pas nécessaire de l’installer pour profiter de ses services. Tout ce que vous aurez à faire, ce sera de le télécharger, de le lancer et de cliquez sur le bouton « Disable Win10 Upgrade ».

Fait intéressant, il vous proposera aussi de supprimer les fichiers d’installation de Windows 10 grâce à un autre bouton.

Mots-clés microsoftwindows 10