Google+ lance ses communautés

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, Google+ semble profiter d’une communauté assez forte et c’est précisément pour la contenter que Google a levé le voile sur une nouvelle fonctionnalité qui risque de faire frémir certains d’entre vous : les communautés. Une amélioration notable, très sympathique et qui risque d’être très utiles aux nouveaux arrivants puisqu’elle leur permettra de trouver facilement des membres partageant les mêmes centres d’intérêt sans pour autant les connaître. Un module de recommandation, donc, et qui devrait permettre à Google+ de toucher un public encore un peu plus large.

Le principe des communautés instauré par Google+ se rapproche finalement pas mal des groupes Facebook. Tout comme avec ces derniers, il suffira effectivement de lancer une recherche pour trouver une liste de communautés dédiées à certains thèmes bien définis. Des thèmes qui pourront toucher à l’art, à la mode, aux nouvelles technologies ou même aux lapins nains du Brésil.

Google+ lance ses communautés

Pas mal, mais le mieux reste à venir puisque ces communautés pourront être ouvertes… ou fermées. Dans le premier cas, n’importe qui aura la possibilité de les rejoindre pour commencer à échanger avec les autres utilisateurs. Dans le second cas, il faudra nécessairement avoir une invitation en poche pour pouvoir y accéder. Bien, et ce n’est pas tout puisque ces communautés tireront pleinement partie des cercles du réseau. Chaque utilisateur pourra donc partager du contenu avec les personnes de son choix.

Sur le papier, c’est évidemment très prometteur, mais on peut tout-de-même préciser que cette fonctionnalité n’est pas encore active et il faudra donc attendre encore quelques jours, ou quelques semaines, avant de pouvoir en profiter à la maison. En attendant, vous allez quand même pouvoir vous en faire une idée avec la vidéo qui suit.

Puisqu’on parle de Google+, j’aimerais savoir si cela pourrait intéresser certains d’entre vous de se monter des petits Hangouts improvisés. J’avais effectivement pensé à en faire un pour LeWeb’12 et pour qu’on puisse en parler ensemble alors ce serait super chouette de me dire si vous êtes chaud bouillant ou si vous n’en avez rien à faire.



Via



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Spotify supprime certaines des limites de ses comptes gratuits

    Spotify supprime certaines des limites de ses comptes gratuits

    A l’origine, au tout début, les comptes gratuits chez Spotify ne souffraient d’aucune limite, si ce n’est l’impossibilité de profiter des applications mobiles proposées sur les différentes plateformes du marché. Mais voilà, le 14 avril 2011, tout a basculé et la société a ainsi décidé de mettre en place d’importantes limitations : 10 heures d’écoute maximum par mois et impossibilité d’écouter plus de 5 fois le même titre. Dur dur, mais il semblerait qu’elle est finalement décidé de revenir en arrière en supprimant ces limites dans certains pays. Mais avant de sabrer le champagne, notez…

  • Roadtrippers, un service pour mieux préparer ses voyages

    Roadtrippers, un service pour mieux préparer ses voyages

    Roadtrippers devrait intéresser tous ceux les amoureux de voyages et, plus globalement, tous ceux qui passent beaucoup de temps sur la route. Car en effet, si ce dernier va vous permettre de créer ou d’enregistrer des itinéraires pour les imprimer ensuite, il vous offrira également la possibilité d‘afficher tous les lieux importants qui se dresseront sur votre route. Des lieux comme des restaurants, des magasins, des salles de sports, des salles de cinéma, des parcs d’attraction et bien plus encore. Vous l’aurez compris, Roadtrippers peut également s’avérer intéressant pour visiter des régions ou même pour…

  • Baidu lance sa propre ROM Android

    Baidu lance sa propre ROM Android

    Contrairement à ce que l’on pourrait penser, tout ne réussit pas toujours à Google. Loin de là, même. Et si on ne manquera pas de penser à Wave, Buzz et tous les autres fantômes qui hantent désormais le web, il faut également se rappeler que Big G avait tenté, en son temps, de percer sur le marché chinois. En pure perte, évidemment, puisqu’il n’est jamais parvenu à tenir tête à Baidu, le moteur de recherche de nos amis chinois. Oui et ce qui est très amusant, c’est que ce dernier vient tout juste de faire…


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -