Concept : EcoPad, une tablette tactile qui se recharge toute seule

Nos mobiles et nos tablettes tactiles sont de plus en plus puissantes et peuvent faire tourner des applications de plus en plus gourmandes mais il subsiste un problème de taille : l’autonomie. Car en effet, pour peu que tu actives deux ou trois services qui tournent en fond de tâche, les batteries de nos bijoux numériques ont parfois du mal à tenir le coup. Partant de ce principe, les designers coréens Yonggu Do, Jun Se Kim et Eun Ha Seo ont imaginé une tablette tactile capable de se recharger… toute seule. Même qu’ils ont présenté leur projet à un évènement organisé par Fujitsu et que ce dernier porte un nom : EcoPad.

Prenons un téléphone portable tactile récent. Même sans l’utiliser outre mesure, il suffit d’activer le push mail et la 3G pour que son autonomie tombe immédiatement et que le bougre ne tienne pas plus d’une journée. En tout cas, c’est le cas de la plupart des iPhone, des mobiles sous Android et de ceux tournant sur Windows Phone 7. A la rigueur, ce sont les BlackBerry qui s’en sortent le mieux mais si tu prends un Storm ou un Torch, tu peux difficilement le pousser plus loin et il faut avouer que c’est un problème plutôt épineux dans le sens où un mobile est censé te permettre de rester joignable en toute circonstance et donc… tout le temps.

Bien sûr, les tablettes tactiles s’en sortent mieux. Mon premier iPad, par exemple, peut tenir environ six ou sept heures pour un usage intensif (jeux, applications, web multitâche). C’est pas mal, bien sûr, mais nos trois amis coréens ne l’entendent sans doute pas de la même oreille puisqu’ils ont travaillé sur un concept original et audacieux. Un concept qui leur a permis de se démarquer et même d’obtenir une distinction lors du concours « A Life with Future Computing » organisé conjointement par Fujitsu et par DesignBoom.

De quoi s’agit- il ? Et bien tout simplement d’une tablette tactile capable de se recharger toute seule. Enfin, ce n’est pas tout-à-fait exact, en réalité l’EcoPad tire son énergie de son utilisateur. En effet, entre l’écran LCD et la batterie de la tablette, on trouve deux films très particuliers : le premier permet de transformer une pression en électricité tandis que le second le transmet directement à la batterie. Pas bête, plus on utilise la tablette et plus elle est censée se recharger rapidement.

Alors il faut quand même préciser que cette idée n’a pas été testée et qu’une tablette du genre ne sera sans doute pas commercialisée avant l’horizon 2030, mais il faut avouer qu’il s’agit là d’un concept très original et qui pourrait s’avérer franchement intéressant dans la mesure où nos appareils nomades embarquent des processeurs de plus en plus puissants et qu’il faudra bien trouver des astuces pour prolonger leur autonomie. Se contenter d’une technologie comme celle-là pour alimenter une tablette, ça paraît plutôt compliqué mais un système hybride reposant à la fois sur une technologie de ce type et à la fois sur une alimentation plus traditionnelle pourrait s’avérer redoutable et changer bien des choses dans notre vie de tous les jours.

Via

Mots-clés conceptfujitsu