Configurer un VPN en un clic avec TunnelBear (Windows / Mac OS)

Le VPN est la solution idéale pour tous ceux qui recherchent à la fois anonymat et sécurité sur le web. Mais voilà, tout le monde n’a pas forcément les compétences ni les connaissances nécessaires pour monter une solution de ce type. On pensera notamment à cette pauvre Mme Michu qui a déjà eu beaucoup de mal à passer sa Livebox en ethernet et pour qui ces trois lettres ne veulent absolument rien dire. Bien heureusement, il existe aussi des solutions simples et faciles à mettre en place. Des solutions qui vont tout simplement vous permettre de vous adonner aux joies du VPN en un ou deux clics. TunnelBear en fait justement partie et cet utilitaire pour Windows et Mac OS risque donc de vous faciliter grandement la vie.

Configurer un VPN en un clic avec TunnelBear (Windows / Mac OS)

L’atout principal de TunnelBear, c’est qu’il se présente sous la forme d’un logiciel. Il n’y a donc absolument rien à configurer, pas besoin de toucher les paramètres réseaux de votre bécane, c’est lui qui va s’occuper de tout. Point positif, l’interface de cette application est d’une simplicité enfantine et il vous sera ainsi possible de changer de localisation ou d’activer et de désactiver votre VPN en un seul clic. Comment ? Tout simplement en suivant les étapes suivantes :

  • Téléchargez et installez TunnelBear.
  • Lancez le logiciel.
  • Créez votre compte et choisissez la formule d’abonnement de votre choix. (*)
  • Cliquez sur le bouton de droite pour sélectionner une localisation.
  • Cliquez sur le bouton de gauche pour activer le VPN.
  • Attendez quelques secondes.
  • C’est terminé.

(*) : TunnelBear propose trois formules. Ce qui les distingue l’une de l’autres, c’est essentiellement le volume de données qui vous est attribué. La version gratuite se contente d’un tout petit 500 Mo par mois (qui peut passer à 1 Go si vous faites la promotion du service sur Twitter) tandis que les deux autres proposent de l’illimité et un cryptage en 256-bit. Notons en outre que ce qui distingue les deux formules payantes, c’est leur prix : 4.99 $ par mois ou 49.99 $ par an.

Simple, non ? Alors attention car tout n’est pas parfait pour autant. De mon point de vue, l’outil a finalement deux défauts. Le premier, c’est que sa version gratuite est vraiment très très limitée. Avec 500 Mo, vous ne pourrez pas faire grand chose et, même si vous vous contentez de surfer, la limite sera très rapidement atteinte (surtout si vous consommez pas mal de vidéos en ligne). L’autre défaut se situe évidemment du côté de la localisation. L’application ne propose que deux options : USA ou UK. C’est vraiment dommage, il gagnerait énormément à ajouter d’autres serveurs.

Cela étant dit, il faut lui reconnaître au moins une chose : grâce à cette application, n’importe qui peut se familiariser avec les VPN et c’est évidemment très positif. Et si vous n’y trouvez pas votre compte, vous pouvez toujours vous reporter à cette liste de VPN gratuits pour passer au stade supérieur.



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • SkyDrive : quelques nouveautés sur Windows, sur Windows Phone et sur Android

    SkyDrive : quelques nouveautés sur Windows, sur Windows Phone et sur Android

    Ces dernières années, SkyDrive a pris pas mal de galon et le service se trouve désormais au centre névralgique de la stratégie de Microsoft. On peut même dire qu’il fait office de clé de voûte puisqu’on le retrouve finalement dans la plupart des solutions éditées par la firme. Chouette ! Et la firme vient justement de déployer plusieurs mises à jour qui touchent à Windows, à Windows Phone et à Android. Des mises à jour qui apportent quelques fonctionnalités intéressantes et que vous allez pouvoir découvrir un peu plus en détails tout de suite et…

  • iPhone 5 : encore des photos de la batterie du nouvel iPhone

    iPhone 5 : encore des photos de la batterie du nouvel iPhone

    C’est le mois dernier que nous avons pu découvrir la toute première photo de la batterie de l’iPhone 5. Forcément, c’est moins glamour qu’un processeur ou même qu’une coque arrière mais il n’empêche que l’autonomie d’un smartphone est aussi un critère important lorsqu’on envisage de liquider l’équivalent du PIB de la Grèce dans l’achat d’un nouveau terminal. Quoi qu’il en soit, iResQ vient justement de publier de nouveaux clichés mettant en scène la batterie du nouvel iPhone, une batterie plus longue et qui devrait être un peu meilleure que celle que l’on trouve dans l’iPhone…

  • iPhone 5 : du Quad Core dérivé d'un Exynos 4 ?

    iPhone 5 : du Quad Core dérivé d’un Exynos 4 ?

    Du Quad Core dans l’iPhone 5 ? Le tout avec des morceaux d’Exynos 4 dedans ? Tout comme nos ordinateurs, nos smartphones évoluent d’années en années et ce sont des nouvelles générations qui voient ainsi fréquemment le jour. 2012 sera ainsi l’année du Quad Core, c’est une certitude, et Digitimes pense justement que le prochain iPhone pourrait également jouer cette carte pour tenter de s’imposer plus facilement sur un marché particulièrement encombré. Et il y a mieux puisque le processeur du mobile pommé s’appuierait en outre sur un Exynos 4 modifié. C’est un fait, il…


  • estya_

    hello,
    alors j’ai mieux à proposer : vpntunnel. service basé en Suède (un plus pour les logs du serveur qui ne sont pas conservés) qui utilise openvpn comme soft (bien connu, libre et modifiable). Le logiciel est modifié pour le service, avec 6 pays au choix, des stats réseau, un « connection guard » qui s’assure que tel ou tel soft/navigateur est bien en train d’utiliser le vpn, un adaptateur réseau virtuel pour que tout le trafic de la machine soit crypté.
    il n’y a plus qu’à y rentrer le login et mot de passe en fait.
    j’y suis depuis 18 mois à peu près, rien à y redire. débits corrects et pings faibles, tarifs comme les autres (faut que je me réabonne le 15 d’ailleurs).

  • Pingback: Sunday Coffee #25 : tutoriels à tous les étages | Fredzone

  • Pingback: Configurer un VPN sur Mac OS en PPTP, en IPsec ou en Open VPN

  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -