Clicky

Constance insultée pour sa chronique topless pour France Inter

La chroniqueuse et humoriste Constance fait beaucoup parler d’elle sur les réseaux sociaux depuis le 28 août dernier. Participant à l’émission en direct « Par Jupiter ! » sur France Inter, la jeune femme a  surpris tout le monde en décidant de terminer sa chronique avec le haut complètement retiré et les seins à la vue de tous.

Le geste était osé et n’a d’ailleurs pas manqué de faire réagir la toile.

Facepalm

Si Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek, les animateurs de l’émission, se sont beaucoup amusés de la situation, plusieurs internautes n’ont pas du tout apprécié le geste de Constance. Beaucoup ne se sont pas privés pour critiquer, voire même insulter la chroniqueuse sur les réseaux sociaux.

La jeune femme a décidé de ne pas s’en formaliser. Au contraire, c’est toujours avec humour qu’elle a répondu à tous ceux qui ont déversé des commentaires insultants à son égard.

Des insultes qui amusent la principale intéressée

Depuis que la vidéo de sa chronique topless a fait le tour du web, Constance fait l’objet de plusieurs insultes de la part des internautes.

Certains n’ont pas du tout mâché leurs mots et se sont montrés très violents dans leurs commentaires. L’humoriste s’est ainsi fait traiter de p*te, de dégu*ulasse, etc. La jeune femme a même reçu des remarques très déplacées sur son poids et la taille de ses seins.

Toute cette violence verbale ne semble cependant pas toucher la principale intéressée. Cette dernière s’est même moquée de ses détracteurs en partageant une capture d’écran des insultes sur son compte Twitter, accompagné de la petite pique « trop d’amour suite à ma chronique. » Depuis, le post a été retweeté plusieurs fois par les followers de la jeune femme.

Un geste moqueur envers les « puritains moralisateurs »

Constance explique son geste du 28 aout par une envie irrépressible de dénoncer les « puritains moralisateurs » comme elle les appelle. L’humoriste a poussé le bouchon encore plus loin en citant toutes les qualifications peu flatteuses attribuées à la poitrine féminine : « les doudounes, les nénés, les lolos, les nibards, les nichons, les roberts, les flotteurs, les boîtes à lait et autres tétasses. »

La jeune femme a ensuite accompagné son geste topless avec des propos très virulents et moqueurs. Elle avait notamment déclaré vouloir « faire la nique à ces moralisateurs qui disent qu’on est pervers avec notre peau qu’on aère alors que, eux, ils ont juste un problème avec leur zizi»