Conway’s Game of Life, un nouvel « easter egg » pour Google

Les ingénieurs de Google sont de vrais petits plaisantins qui adorent passer leur temps à cacher des « easter eggs » dans tous leurs produits. Le moteur de recherche ne fait pas exception à la règle et on se souviendra ainsi de Zerg Rush, le dernier en date. Oui, et bien figurez-vous que ces petits coquins viennent tout juste de nous en pondre un nouveau : « Conway’s Game of Life ». Un « easter egg » qui, comme son nom l’indique si bien, va tout simplement vous permettre de simuler la vie directement dans votre navigateur. Forcément, dit comme ça, c’est un peu compliqué à comprendre mais vous allez voir qu’il n’en est rien. Toutes les explications dans la suite, évidemment.

Conway's Game of Life, un nouvel "easter egg" pour Google

« Conway’s Game of Life » ou, en bon français, « le jeu de la vie de Conway », s’impose comme un « easter egg » assez intéressant et qui devrait plaire à tous les férus de mathématiques. En effet, par l’intermédiaire de ce dernier, Google a décidé de rendre hommage à John Horton Conway qui a inventé dans les années 70 un automate cellulaire permettant de reproduire la notion même de vie. Forcément, ce n’est pas facile à expliquer, surtout quand on n’a pas la bosse des maths (ce qui est justement mon cas) mais sachez juste que vous pourrez trouver sur la Wikipédia une page vraiment complète et qui vous permettra d’y voir un peu plus clair.

Intéressons-nous plutôt à cet « easter egg », donc. En saisissant l’expression située un peu plus haut dans le moteur de recherche, c’est une nouvelle zone qui va apparaître dans la barre latérale de droite, une zone constituée de plusieurs cellules évoluant, se reproduisant et se déplaçant à travers toute la page. On trouve d’ailleurs dans une petite boite un certain nombre de contrôles qui vont vous permettre de stopper l’opération, de la relancer ou même de jouer l’animation en plein écran. Contrairement à Zerg Rush, ce nouveau truc n’est donc pas un jeu mais il n’en reste pas moins très marrant à regarder et il ne manquera sans doute pas d’impressionner tous vos collègues dès lundi matin.

Via



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Planifier ses messages Google+ avec Do Share

    Planifier ses messages Google+ avec Do Share

    Lorsque j’ai besoin de planifier un message sur Twitter, sur Facebook ou sur LinkedIn, je passe par une très bonne extension Google Chrome du nom de GrabInbox. Nous en avions même parlé dans un article dédié. C’est un chouette outil mais il n’est malheureusement pas compatible avec Google+. Bouh, la vie est trop injuste. Moralité, si on a besoin de planifier un message sur le réseau social de Google, nous n’aurons d’autre choix que de passer par une autre extension du nom de Do Share. Une extension qui propose d’ailleurs plusieurs fonctionnalités et qui risque…

  • Télécharger toutes les séries et toutes les émissions de Pluzz

    Télécharger toutes les séries et toutes les émissions de Pluzz

    Pluzz, ça vous parle ? Non ? Vraiment pas ? Bon, pour faire les présentations, Pluzz est un portail proposé par France Televisions et qui vous propose tout simplement de revoir les séries et les émissions diffusées sur la chaine. Genre si vous avez loupé le dernier ONPC, ce n’est pas dramatique, parce que vous pourrez quand même en profiter le lendemain et jusqu’à sept jours après la diffusion de l’émission. Sympa, mais là où les choses deviennent vraiment intéressantes, c’est qu’il existe un petit utilitaire qui va vous permettre de télécharger toutes les émissions…

  • Les licences Creative Commons débarquent sur YouTube

    Les licences Creative Commons débarquent sur YouTube

    Décidément, YouTube nous gâte de nouvelles actualités ces derniers temps ! Ce coup-ci, c’est la possibilité de mettre vos vidéos en licence Creative Commons qui est mise en avant.   Les premières licences Creative Commons ont vu le jour en 2002. Comme leur nom l’indique, elles ont été créée par l’organisation à but non lucratif Creative Commons. Le but de ces licences est de permettre aux auteurs d’œuvres en tous genres de partager leurs créations librement. Dans certains domaines, comme le blogging par exemple, les auteurs publient en laissant les autres les copier partiellement ou…


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -