#Covfefe, ou quand Donald Trump devient encore la risée du web

Donald Trump a publié tôt ce matin un tweet totalement incompréhensible faisant allusion à un problème de « covfefe ». Sa bourde n’est pas franchement passée inaperçue sur Twitter. Elle a même mis le feu au service, tout en donnant lieu à d’improbables détournements.

Malgré son statut de président, l’homme d’affaires n’a jamais cessé d’utiliser son compte Twitter personnel, un compte sur lequel il partage quotidiennement des dizaines de tweets portant sur son quotidien ou même sa vision du monde.

covfefe

Il n’est évidemment pas le premier homme politique à s’intéresser aux médias sociaux. Toutefois, son cas est un peu particulier.

Covfefe ou ne pas Covfefe, telle est la question

Donald Trump publie en effet ces messages sans la moindre retenue et il lui arrive ainsi très souvent de s’en prendre publiquement à certains opposants ou même de critiquer vertement les médias américains.

Cette nuit, le 45e président des États-Unis a donc de nouveau frappé sur Twitter en publiant un message… totalement incompréhensible : « Despite the constant negativ press covfefe ». Ce qui pourrait plus ou moins se traduire par quelque chose comme « En dépit de la constante négativité de la covfefe de la presse ».

Bien sûr, son message n’est pas passé inaperçu et il a même été massivement repris par les twittos. Pour l’heure, il a en effet été partagé plus de 115 000 fois et il approche en plus des 150 000 likes.

Mais les internautes ne se sont pas seulement contentés de relayer le message présidentiel. En réalité, ce fameux tweet a aussi donné vie à d’innombrables détournements tous plus amusants les uns que les autres. Certains confrères ont même été jusqu’à lancer un sondage afin de déterminer la prononciation du mot.

À l’heure actuelle, les avis semblent plutôt partagés. Cov-FEE-fee arrive en effet en tête devant Cov-FEH-fay, mais ce dernier le talonne de près.

Le plus amusant, dans l’histoire, c’est que le tweet original est toujours en ligne. Et en même temps, il est difficile d’être surpris puisque le directeur de la communication de la Maison Blanche a démissionné au début de la semaine… pour des raisons « personnelles ».

Mots-clés insolitetwitterweb