Clicky

Cpasbien, Torrent9, Extratorrent et IsoHunt sont « bloqués » en France

Cpasbien, Torrent9, ExtraTorrent et IsoHunt ont tous les quatre subi les foudres de la justice en fin d’année dernière. Le Tribunal de Grande Instance de Paris a en effet demandé le blocage de ces sites et de leurs différents miroirs. Dans les faits, bien sûr, cela ne changera rien et les internautes les plus aguerris pourront toujours accéder à leurs pages.

La France ne plaisante pas en matière de piratage et cela fait maintenant plusieurs années que les autorités livrent un combat sans merci contre les sites présents sur le secteur.

Google Maps Pirates

Si elles lancent parfois de véritables opérations coups de poing comme cela a été le cas avec T411 ou encore Zone Téléchargement, elles font le plus souvent appel à la méthode du blocage pour empêcher l’accès à ces sites.

La SCPP a déposé plainte l’année dernière

La SCPP (Société Civile des Producteurs Phonographiques) a précisément déposé une plainte l’année dernière à l’encontre de quatre plateformes très en vue sur le secteur, à savoir Cpasbien, Torrent9, ExtraTorrent et IsoHunt.

Pour appuyer sa demande, la société n’a pas eu besoin de chercher bien loin et elle s’est ainsi principalement appuyée sur le Top 50 de ces sites, un classement comprenant entre 70 et 78 % des titres de son catalogue.

Le Tribunal de Grande Instance de Paris a visiblement été très sensible aux arguments présentés. Il a en effet ordonné le blocage de ces quatre sites et de leurs différents miroirs.

En conséquence, ils seront prochainement ajoutés à la liste noire des opérateurs Orange, Free, SFR et Bouygues Télécom.

Cpasbien bientôt bloqué par les FAI

YGGTorrent ne fait pas partie de la liste et il faut avouer que c’est assez surprenant compte tenu de son positionnement. Lancé peu de temps après la fermeture de T411, le site a effectivement su fédérer une importante communauté autour de son catalogue. Encore plus depuis sa fusion avec le tracker T411-v2.

Pour le moment, les opérateurs français n’ont pas encore donné de date, mais le blocage des quatre sites évoqués plus haut devrait logiquement avoir lieu dans ces prochaines semaines ou dans ces prochains mois.

Dans les faits, il faut cependant rappeler que les méthodes de blocage utilisées par les fournisseurs d’accès reposent toutes sur leurs propres DNS. Il est donc très facile de contourner le blocage et il suffira ainsi de passer par un VPN ou de changer manuellement les adresses des DNS associés à sa connexion pour retrouver l’accès à ces sites.

Ces mesures ne changeront donc absolument rien au problème.

Mots-clés justiceweb