Créer son propre réducteur d’url avec Yourls

Sur Twitter, sur Facebook ou sur Google+, vous avez peut-être déjà vu passer de drôles d’adresses chez les copains. Des adresses réduites mais reprenant tout ou une partie du nom de domaine de leur blog ou de leur site. Et forcément, vous aimeriez pouvoir faire la même chose et créer vous aussi votre propre réducteur d’url personnalisé. Sachez que c’est parfaitement possible et que ce n’est pas compliqué car il existe un script pour ça. Son nom ? Yourls, et l’objectif de cet article va être justement de voir comment fonctionne ce dernier et comment on peut le mettre en place ou le faire fonctionner avec un WordPress.

Créer son propre réducteur d'url avec Yourls

Les préparatifs

Avant de vous lancer tête baissée dans l’installation de ce script, sachez que vous devrez déjà vous assurer que votre serveur est correctement configuré. De même, afin de lancer votre réducteur d’url en production, il vaudra peut-être mieux commencer par faire l’essai en local afin de s’assurer que tout fonctionne correctement. Pour se faire, vous pouvez vous diriger vers des solutions « clé en main » comme EasyPHP ou MAMP.

Ensuite, sachez que Yourls nécessite l’installation de plusieurs outils :

  • PHP 4.3 au minimum.
  • MySQL 4.1 au minimum.
  • Activation du mod_rewrite.

Si tout est ok, si vous avez bien tous ces outils en main (enfin façon de parler), alors vous pouvez passer à l’étape suivante, soit à l’installation de Yourls.

Installer Yourls

Bon, là, autant vous rassurer tout de suite, cette étape n’est franchement pas compliquée. Si vous avez déjà eu l’occasion d’installer un WordPress ou un Dotclear, vous ne devriez pas être dépaysé puisque la procédure est globalement la même. Donc pour installer Yourls, c’est simple, il suffit tout bonnement de suivre les étapes suivantes :

  • Créez une nouvelle BDD sur votre serveur.
  • Téléchargez la dernière version de Yourls.
  • Décompressez l’archive dans un répertoire de votre serveur.
  • Allez dans le dossier « includes ».
  • Copiez le fichier « config-sample.php ».
  • Allez dans le dossier « user ».
  • Collez le fichier « config-sample.php ».
  • Renommez ce dernier en « config.php ».
  • Ouvrez le fichier « config.php ».
  • A la place de « dbuser », saisissez le nom de l’administrateur de votre BDD.
  • A la place de « dbpassword », saisissez son mot de passe.
  • A la place de « yourls », saisissez le nom de votre BDD.
  • A la place de « localhost », saisissez l’adresse de votre serveur.
  • A la place de « yourls_ », saisissez le préfixe de vos tables.
  • Enregistrez le fichier.
  • Ouvrez votre navigateur web.
  • Saisissez l’adresse « http://mon-serveur/admin ».
  • Suivez les instructions à l’écran pour finaliser l’installation de Yourls.

Notez que vous n’êtes évidemment pas obligés d’installer Yourls à la racine de votre serveur, vous pouvez parfaitement décider de stocker l’outil dans un sous répertoire. Si vous le faites, pensez simplement à bien modifier l’adresse que vous appelez ensuite dans votre navigateur.

Configurer WordPress avec Yourls

Arrivés à ce stade, vous avez un super réducteur d’url et vous devez être bien contents parce que vous allez enfin pouvoir frimer auprès de vos amis, mais il est également possible que vous souhaitiez maintenant utiliser votre nouvel outil avec votre blog sous WordPress. Pas de problème, il existe justement un plugin qui va vous faciliter les choses. Un plugin qui propose en outre plusieurs fonctionnalités :

  • URL courtes générées pour chaque article ou page.
  • Envoi automatique vers Twitter à la publication de chaque article.
  • Possibilité d’utiliser un Yourls installé en local ou sur un autre serveur.

L’utilisation de ce plugin n’est vraiment pas compliqué. Une fois installé sur votre blog, vous allez effectivement pouvoir accéder à une page de configuration dédiée, page sur laquelle il suffira de remplir les champs qui vont bien. On pourra saisir l’adresse de l’API de Yourls que l’on souhaite utiliser, indiquer son nom d’utilisateur, son mot de passe et même relier le tout à notre compte Twitter ou encore personnaliser le message qui sera publié. Une fois que tout est en ordre, le fonctionnement de Yourls sera complètement transparent.

Voilà et si vous n’avez pas envie de vous casser la tête, je vous invite également à tester l’excellent PD.TC.

Via



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Bientôt des DRM dans nos navigateurs ?

    Bientôt des DRM dans nos navigateurs ?

    Et voilà, il fallait bien s’y attendre. Alors même que les gens du web n’arrivent toujours pas à se mettre d’accord sur le codec à utiliser sur le web,  un tout nouveau débat est en train d’enfler sur la toile. Car en effet, figurez-vous que certains des grands acteurs du web – Google, Microsoft et Netflix pour ne pas les nommer – ont proposé au W3C un tout nouveau standard qui permettra de verrouiller les vidéos diffusées sur le web au format HTML 5 et donc de leur coller de jolies DRM au train. Après…

  • Adobe & Behance

    Behance appartient maintenant à Adobe

    Adobe et Behance marcheront désormais main dans la main. Le spécialiste des logiciels créatifs a effectivement décidé de se lancer sur le secteur des réseaux sociaux en acquérant l’un des services les plus prisés des artistes du numérique. Rassurez-vous cependant car Behance ne tirera pas sa révérence, bien au contraire. En réalité, Adobe a décidé de ne pas toucher à l’équipe en charge de la plateforme, cette dernière devrait donc continuer à travailler sur son service comme elle l’a toujours fait. Merveilleux, bien sûr, mais il ne faut pas non plus se méprendre : si…

  • Google Chrome 18 est dans les bacs !

    Google Chrome 18 est dans les bacs !

    On commence à s’habituer aux mises à jour très régulières de Google Chrome et si ce dernier s’est imposé sur votre machine, alors vous savez sans doute déjà qu’une nouvelle version vient tout juste de sortir. Un Google chrome 18 qui ne s’impose pas comme une révolution mais qui apporte tout de même quelques fonctions et quelques améliorations intéressante parmi lesquelles nous pouvons citer l’accélération matérielle au niveau du GPU pour les éléments de type Canvas en 2D. Bref, rien de très transcendant pour l’internaute lambda, c’est vrai, mais il mérite tout de même qu’on…


  • teddy

    ah chouette je me posais la question a chaque fois. Merci beaucoup je vais regarder ca de plus près

  • http://www.frenzylab.fr FrenzyLab

    Merci pour l’info Fred ! ça peut servir ! ;)

  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -