Créer son propre réducteur d’url avec Yourls

Sur Twitter, sur Facebook ou sur Google+, vous avez peut-être déjà vu passer de drôles d’adresses chez les copains. Des adresses réduites mais reprenant tout ou une partie du nom de domaine de leur blog ou de leur site. Et forcément, vous aimeriez pouvoir faire la même chose et créer vous aussi votre propre réducteur d’url personnalisé. Sachez que c’est parfaitement possible et que ce n’est pas compliqué car il existe un script pour ça. Son nom ? Yourls, et l’objectif de cet article va être justement de voir comment fonctionne ce dernier et comment on peut le mettre en place ou le faire fonctionner avec un WordPress.

Créer son propre réducteur d'url avec Yourls

Les préparatifs

Avant de vous lancer tête baissée dans l’installation de ce script, sachez que vous devrez déjà vous assurer que votre serveur est correctement configuré. De même, afin de lancer votre réducteur d’url en production, il vaudra peut-être mieux commencer par faire l’essai en local afin de s’assurer que tout fonctionne correctement. Pour se faire, vous pouvez vous diriger vers des solutions « clé en main » comme EasyPHP ou MAMP.

Ensuite, sachez que Yourls nécessite l’installation de plusieurs outils :

  • PHP 4.3 au minimum.
  • MySQL 4.1 au minimum.
  • Activation du mod_rewrite.

Si tout est ok, si vous avez bien tous ces outils en main (enfin façon de parler), alors vous pouvez passer à l’étape suivante, soit à l’installation de Yourls.

Installer Yourls

Bon, là, autant vous rassurer tout de suite, cette étape n’est franchement pas compliquée. Si vous avez déjà eu l’occasion d’installer un WordPress ou un Dotclear, vous ne devriez pas être dépaysé puisque la procédure est globalement la même. Donc pour installer Yourls, c’est simple, il suffit tout bonnement de suivre les étapes suivantes :

  • Créez une nouvelle BDD sur votre serveur.
  • Téléchargez la dernière version de Yourls.
  • Décompressez l’archive dans un répertoire de votre serveur.
  • Allez dans le dossier « includes ».
  • Copiez le fichier « config-sample.php ».
  • Allez dans le dossier « user ».
  • Collez le fichier « config-sample.php ».
  • Renommez ce dernier en « config.php ».
  • Ouvrez le fichier « config.php ».
  • A la place de « dbuser », saisissez le nom de l’administrateur de votre BDD.
  • A la place de « dbpassword », saisissez son mot de passe.
  • A la place de « yourls », saisissez le nom de votre BDD.
  • A la place de « localhost », saisissez l’adresse de votre serveur.
  • A la place de « yourls_ », saisissez le préfixe de vos tables.
  • Enregistrez le fichier.
  • Ouvrez votre navigateur web.
  • Saisissez l’adresse « http://mon-serveur/admin ».
  • Suivez les instructions à l’écran pour finaliser l’installation de Yourls.

Notez que vous n’êtes évidemment pas obligés d’installer Yourls à la racine de votre serveur, vous pouvez parfaitement décider de stocker l’outil dans un sous répertoire. Si vous le faites, pensez simplement à bien modifier l’adresse que vous appelez ensuite dans votre navigateur.

Configurer WordPress avec Yourls

Arrivés à ce stade, vous avez un super réducteur d’url et vous devez être bien contents parce que vous allez enfin pouvoir frimer auprès de vos amis, mais il est également possible que vous souhaitiez maintenant utiliser votre nouvel outil avec votre blog sous WordPress. Pas de problème, il existe justement un plugin qui va vous faciliter les choses. Un plugin qui propose en outre plusieurs fonctionnalités :

  • URL courtes générées pour chaque article ou page.
  • Envoi automatique vers Twitter à la publication de chaque article.
  • Possibilité d’utiliser un Yourls installé en local ou sur un autre serveur.

L’utilisation de ce plugin n’est vraiment pas compliqué. Une fois installé sur votre blog, vous allez effectivement pouvoir accéder à une page de configuration dédiée, page sur laquelle il suffira de remplir les champs qui vont bien. On pourra saisir l’adresse de l’API de Yourls que l’on souhaite utiliser, indiquer son nom d’utilisateur, son mot de passe et même relier le tout à notre compte Twitter ou encore personnaliser le message qui sera publié. Une fois que tout est en ordre, le fonctionnement de Yourls sera complètement transparent.

Voilà et si vous n’avez pas envie de vous casser la tête, je vous invite également à tester l’excellent PD.TC.

Via



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • eBay lance Setify, un outil pour créer et partager des collections

    eBay lance Setify, un outil pour créer et partager des collections

    eBay ne semble pas vouloir s’endormir sur ses lauriers et le géant de l’e-commerce vient ainsi de lancer un tout nouvel outil, ou même un tout nouveau service parce que le terme est plus adapté, qui devrait intéresser bon nombre d’entre vous : Setify. Un outil qui se présente un peu comme un Pinterest-like et qui va donc vous permettre de créer et de partager des collections de produits. Un bon moyen de mettre en avant sa boutique, bien sûr, mais aussi de communiquer davantage sur ses différentes collections ou même de mettre de côté…

  • Gagne un bon d'achat de 200 euros avec LDLC !

    LDLC part à la conquête du « vrai » monde

    Quand on y pense, la vie, c’est quand même très paradoxal. Alors même que Surcouf est en train de couler, chez LDLC, tout va extrêmement bien. Tellement bien que l’e-commerçant a annoncé hier en fin d’après-midi le lancement prochain d’un réseau de magasins physiques franchisés. Oui, des vraies boutiques, avec de vrais vendeurs qu’on peut voir et qu’on peut toucher (mais pas trop non plus). Et histoire de fêter l’évènement comme il se doit, la société en a même profité pour faire le ménage dans son activité et donner un petit coup de fouet à…

  • Les licences Creative Commons débarquent sur YouTube

    Les licences Creative Commons débarquent sur YouTube

    Décidément, YouTube nous gâte de nouvelles actualités ces derniers temps ! Ce coup-ci, c’est la possibilité de mettre vos vidéos en licence Creative Commons qui est mise en avant.   Les premières licences Creative Commons ont vu le jour en 2002. Comme leur nom l’indique, elles ont été créée par l’organisation à but non lucratif Creative Commons. Le but de ces licences est de permettre aux auteurs d’œuvres en tous genres de partager leurs créations librement. Dans certains domaines, comme le blogging par exemple, les auteurs publient en laissant les autres les copier partiellement ou…


  • teddy

    ah chouette je me posais la question a chaque fois. Merci beaucoup je vais regarder ca de plus près

  • http://www.frenzylab.fr FrenzyLab

    Merci pour l’info Fred ! ça peut servir ! ;)

  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -